Tueur en série de Toronto: la police réussit à identifier un cadavre

TORONTO — La police de Toronto annonce vendredi qu’elle a identifié l’homme dont elle avait publié la photo le mois dernier et qui pourrait être une autre victime du présumé tueur en série Bruce McArthur.

La police avait publié «en dernier recours», le 5 mars, la photo d’un cadavre, afin de pouvoir l’identifier.

Le sergent Hank Idsinga admettait alors qu’il s’agissait d’une procédure tout à fait inhabituelle, mais rendue nécessaire dans l’enquête sur les meurtres. Mercredi dernier, le sergent Idsinga a publié une nouvelle version de la photographie, améliorée par un citoyen.

Les enquêteurs disent maintenant qu’ils ont pu identifier l’homme décédé mais qu’avant de prévenir ses proches, ils ne veulent pas dévoiler son nom, ou même préciser si une nouvelle accusation de meurtre sera déposée contre M. McArthur.

Le paysagiste de 66 ans, arrêté en janvier, a été accusé mercredi d’un septième meurtre prémédité. Ses présumées victimes ont des liens avec la communauté LGBTQ de Toronto.

La police a retrouvé les restes de sept personnes dans des bacs à fleurs sur une propriété de Toronto où M. McArthur avait effectué des travaux et où il entreposait du matériel de paysagiste. Les enquêteurs ont jusqu’ici relié ces restes à trois des sept victimes présumées.

La police a aussi annoncé cette semaine qu’elle réexaminait 15 affaires d’homicides commis entre 1975 et 1997 et qui n’ont jamais été élucidées. Les enquêteurs veulent aussi procéder à des fouilles, à compter du mois prochain, dans au moins 70 autres propriétés où le paysagiste McArthur aurait travaillé.

L’accusé doit comparaître à nouveau le 25 avril.