Turquie: Trudeau espère que les opposants à Erdogan pourront se défendre

GATINEAU, Qc – Justin Trudeau espère que les milliers d’opposants au gouvernement turc qui ont été arrêtés depuis quelques jours auront droit à «un processus robuste et légitime» pour se défendre.

Le premier ministre a signalé sa satisfaction d’avoir vu échouer le coup d’État mené par les opposants au gouvernement du président turc Recep Tayyip Erdogan.

«C’est une bonne chose que la démocratie endure (perdure). Des coups d’État, ce n’est jamais une bonne chose», a fait valoir M. Trudeau en conférence de presse à Gatineau, mercredi.

Il a toutefois dit espérer que la règle de droit et les institutions démocratiques continuent à prévaloir dans ce pays, et que sa constitution soit respectée.

M. Trudeau est par ailleurs d’avis que ceux qui ont été arrêtés dans la foulée du putsch raté doivent avoir la chance de se défendre.

«Nous avons besoin de s’assurer que tous ceux qui seront arrêtés liés à ce coup d’État auront la chance de se défendre dans un processus robuste et légitime. Et c’est des préoccupations que nous avons soulignées aux Turcs, à ce niveau-là», a-t-il signalé.

Les médias internationaux rapportent que plus de 10 000 personnes ont été arrêtées, dont plusieurs militaires, juges et policiers. Plusieurs s’inquiètent que ces prisonniers soient maltraités et n’aient pas droit à un processus judiciaire juste et équitable.

Le président Erdogan a également étendu sa purge au monde de l’enseignement, suspendant plus de 15 000 professeurs, en plus de sévir contre les médias.

M. Trudeau a fait ces commentaires alors qu’il tenait une conférence de presse sur le lancement de l’allocation pour les enfants, à laquelle ont droit les parents canadiens dès mercredi.