Twitter prévoit un nouveau service de coches de différentes couleurs

LONDRES — Elon Musk a indiqué vendredi que Twitter prévoit relancer la semaine prochaine son service qui offrira des coches de couleurs différentes aux comptes, dans le cadre d’une nouvelle initiative de réorganisation du réseau social après une tentative qui s’est retournée contre lui.

C’est le dernier changement apporté à la plateforme que le PDG milliardaire de Tesla a acheté le mois dernier pour 44 milliards $ US. L’annonce intervient après que M. Musk a annoncé qu’il accorderait une «amnistie» aux comptes suspendus, causant encore plus d’incertitude aux utilisateurs.

Twitter avait précédemment suspendu le service de vérification d’identité qui, sous le nouveau patron, accordait des coches bleus à toute personne déboursant 8 $ par mois, en raison d’une vague de comptes d’imposteurs. À l’origine, ce crochet bleu était donné aux entités gouvernementales, aux entreprises, aux célébrités et aux journalistes vérifiés par la plateforme pour empêcher l’usurpation d’identité.

Dans la nouvelle version, les entreprises recevront une coche en or, les gouvernements en obtiendront une en gris et les personnes qui paient un abonnement, qu’elles soient ou non des personnalités connues, recevront une coche bleue, a indiqué M. Musk vendredi.

«Tous les comptes vérifiés seront authentifiés manuellement avant l’activation de la coche», a-t-il déclaré, ajoutant que c’était «douloureux, mais nécessaire» et promettant une «explication plus longue» la semaine prochaine. Il a mentionné que la fonctionnalité sera «provisoirement lancée» le 2 décembre.

Twitter avait suspendu le service de vérification remanié quelques jours après son lancement au début du mois. Des comptes s’étaient fait passer pour des sociétés telles que le géant pharmaceutique Eli Lilly & Co., Nintendo, Lockheed Martin et même les propres entreprises de Musk, Tesla et SpaceX, ainsi que diverses figures sportives et politiques.

Jeudi, l’homme d’affaires a déclaré qu’il accorderait une «amnistie» aux comptes suspendus, à la suite des résultats d’un sondage en ligne qu’il a mené pour savoir si les comptes qui n’ont pas «enfreint la loi ou ont transmis des messages non sollicités de manière flagrante» devraient être rétablis.

Le oui a récolté 72 %. De tels sondages en ligne sont tout sauf scientifiques et peuvent facilement être influencés par des logiciels robots. M. Musk avait mené précédemment un sondage avant de restaurer le compte de l’ancien président américain Donald Trump.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.