Ukraine : la famille d’un combattant britannique dévastée par sa condamnation à mort

LONDRES — La famille d’un Britannique condamné à mort pour avoir combattu pour l’Ukraine s’est déclarée dévastée par le résultat de ce qu’elle a qualifié de «procès-spectacle». Elle a demandé samedi qu’il soit libéré et qu’il bénéficie de la Convention internationale des droits de l’homme garantie aux prisonniers de guerre. 

Un tribunal ukrainien de La République populaire du Donetsk, proclamée séparatiste, a condamné jeudi deux combattants britanniques et un Marocain pour avoir visé un renversement violent du pouvoir. Cette infraction est passible de la peine de mort dans le territoire oriental contrôlé par les rebelles soutenus par Moscou.

Les hommes ont également été reconnus coupables d’activités mercenaires et de terrorisme.

«Toute notre famille est dévastée et attristée par l’issue de ce procès-spectacle illégal», a déclaré la famille de l’un des Britanniques, Shaun Pinner.

Un communiqué publié par le secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères au nom de la famille de M. Pinner mentionnait que l’homme de 48 ans résidait en Ukraine depuis quatre ans.

«Nous espérons sincèrement que toutes les parties coopéreront de toute urgence pour assurer la libération ou l’échange en toute sécurité de Shaun. Notre famille, y compris son fils et sa femme ukrainienne, l’aime et lui manque tellement. Nos pensées vont à toutes les familles impliquées dans cette terrible situation», indique le communiqué.

La famille a décrit M. Pinner comme un fier «marin sous contrat de la 36e brigade», une division d’infanterie navale ukrainienne qui a aidé à défendre la ville portuaire assiégée de Marioupol avant qu’elle ne soit capturée par les forces russes.

En tant que membre de la brigade, M. Pinner «devrait se voir accorder tous les droits d’un prisonnier de guerre selon la convention de Genève, y compris une représentation juridique indépendante complète», soutient la famille.

L’Ukraine et l’Occident ont dénoncé les poursuites dans la république non reconnue du Donetsk comme une imposture et une violation des règles de guerre.

Les séparatistes pro-russes ont déclaré samedi qu’ils s’apprêtaient à juger un citoyen sud-coréen qui avait combattu aux côtés de l’Ukraine, mais que l’homme a réussi à s’échapper. Ils ont dit toujours vouloir le juger en Corée du Sud, mais on ne sait pas comment cela pourrait être possible. 

L’Ukraine a appelé les étrangers à se joindre à leur résistance de l’invasion russe. Certains ont répondu à cet appel, mais tous n’ont pas été acceptés dans la Légion étrangère ukrainienne.

Le ministre des Affaires étrangères de la République tchèque, Jan Lipavsky, a déclaré samedi qu’un citoyen tchèque était décédé dans la région du Donetsk en Ukraine – le premier décès tchèque signalé parmi les volontaires étrangers.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.