Trudeau condamne les frappes meurtrières russes sur Kyiv et d’autres villes d’Ukraine

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau a condamné les frappes meurtrières russes en Ukraine alors que l’envahisseur a déclenché un barrage d’attaques contre plusieurs villes ukrainiennes, dont le centre-ville de la capitale, Kyiv, où au moins six personnes ont été tuées.

Au cours d’un entretien téléphonique avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, M. Trudeau a déploré les attaques et a réitéré le soutien du Canada envers l’Ukraine.

«Le premier ministre a offert ses condoléances au président Zelenskyy et à tous les Ukrainiens pour les décès tragiques attribuables aux actes de la Russie», peut-on lire dans un compte-rendu de l’entretien fourni par le cabinet du premier ministre. 

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que les frappes étaient en représailles à ce qu’il a appelé les actions «terroristes» de Kyiv — une référence aux tentatives de l’Ukraine de repousser les forces d’invasion de Moscou, y compris une attaque ce week-end sur un pont clé entre la Russie et la péninsule de la Crimée annexée.

Le président Poutine a promis une réponse «dure» et «proportionnée» si l’Ukraine menait de nouvelles attaques qui menacent la sécurité de la Russie.

«Personne ne devrait en douter», a-t-il affirmé.

D’après un message publié sur Twitter par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, il se serait entretenu par téléphone avec Justin Trudeau et il a «insisté sur l’importance d’une réponse forte du G7 contre les missiles terroristes russes».

«L’Ukraine a besoin d’un bouclier antimissile pour protéger les civils et les infrastructures essentielles», a-t-il écrit.

Les frappes de missiles, lundi, à travers l’Ukraine, ont marqué les attaques russes les plus importantes et les plus répandues contre le pays depuis des mois.

Selon les services d’urgence ukrainiens, ces attaques matinales ont tué au moins 11 personnes et 64 autres ont été blessées.

L’ambassadrice du Canada en Ukraine, Larisa Galadza, a déclaré que le personnel consulaire, tant local que canadien, était en sécurité.

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, a qualifié les attaques de choquantes et d’horrifiantes dans un message sur les réseaux sociaux, affirmant que cibler des civils est un crime de guerre dont la Russie sera tenue responsable. Elle a ajouté que le Canada était aux côtés du peuple ukrainien.

Mme Joly a dit s’être entretenue avec Larisa Galadza et le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, au sujet des frappes russes.

Le porte-parole du chancelier allemand Olaf Scholz, Steffen Hebestreit, a déclaré que les membres du G7 tiendront mardi une vidéoconférence sur la situation, à laquelle le président ukrainien Volodymyr Zelensky participera.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.