Ukraine: un écrasement d’hélicoptère fait 14 morts, dont un ministre ukrainien

KYÏV, Ukraine — Un accident d’hélicoptère survenu mercredi dans une banlieue de Kyiv, la capitale de l’Ukraine, a tué au moins 14 personnes, dont le ministre ukrainien de l’Intérieur et un enfant qui se trouvait au sol.

Les autorités ukrainiennes ignoraient peu après l’accident s’il était ou non le résultat du conflit armé avec la Russie ; aucun combat n’a été signalé récemment dans la région de Kyiv.

Toutefois, lors d’une allocution virtuelle devant le Forum économique mondial, le président Volodymyr Zelensky a affirmé qu’il ne s’agissait pas d’un accident.

«Il n’y a pas d’accidents pendant une guerre: tout est lié au conflit», a-t-il martelé après avoir demandé à ses interlocuteurs d’observer une minute de silence.

Le ministre de l’Intérieur Denys Monastyrsky, son adjoint Yevhen Yenin et le secrétaire d’État du ministère de l’Intérieur Yurii Lubkovych figuraient parmi les personnes tuées, selon la police nationale ukrainienne.

Denys Monastyrsky, qui était responsable de la police ukrainienne et d’autres services d’urgence, est devenu le plus haut responsable ukrainien à avoir perdu la vie depuis le début de l’invasion de la Russie, il y a près de 11 mois.

Le service d’urgence de l’État ukrainien, qui exploitait l’hélicoptère Super Puma de fabrication française, a indiqué qu’au moins 14 personnes avaient été tuées, dont neuf dans l’hélicoptère et un enfant au sol. Il a ajouté que 25 personnes ont été blessées, dont 11 enfants. Les premiers bilans officiels révélaient un nombre différent de victimes.

Sur les lieux de l’accident et de l’incendie qui a suivi, des bâches en plastique recouvraient au moins quatre corps. Les travailleurs ont dégagé des débris se trouvant contre un immeuble d’habitation et dans la cour de récréation du parc pour enfants où s’est écrasé l’appareil.

Le gouverneur régional de Kyiv, Oleksiy Kouleba, a déclaré à la télévision ukrainienne que les services d’urgence étaient toujours en train d’identifier les victimes et que le nombre de morts pourrait augmenter.

L’accident a tué cinq responsables du ministère de l’Intérieur, un responsable de la police nationale et les trois membres d’équipage de l’hélicoptère, a indiqué la police nationale ukrainienne.

Le chef de la police nationale, Igor Klymenko, a été nommé ministre de l’Intérieur par intérim.

Les hauts responsables ukrainiens voyagent régulièrement en hélicoptère à basse altitude et à grande vitesse pendant le conflit, augmentant les dangers inhérents associés aux vols.

La tragédie pourrait inciter Kyiv à suivre une règle observée par de nombreux pays qui stipule que plusieurs hauts responsables ne devraient pas voler sur le même avion.

Les passagers de l’hélicoptère devaient se rendre dans la région de Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, selon le chef de la police locale, Volodymyr Timochko. Ce dernier a ajouté sur Facebook qu’ils n’étaient «pas seulement des dirigeants», mais «des amis» qu’il respectait.

L’accident s’est produit à une période particulièrement sombre de la guerre pour l’Ukraine. Quelques jours plus tôt, une attaque russe contre un immeuble dans le sud-est du pays a tué 45 personnes, dont six enfants.

«La douleur est indescriptible», a écrit M. Zelensky sur Telegram.

Par ailleurs, les combats se sont poursuivis dans l’est de l’Ukraine autour de la ville de Bakhmout et de la ville minière voisine, Soledar. Au total, 14 villes et villages ont été bombardés dans la région partiellement occupée de Donetsk au cours des dernières 24 heures, a indiqué le bureau présidentiel ukrainien. Deux civils ont été blessés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.