Un activiste est expulsé du court central au tournoi de Wimbledon

WIMBLEDON, Royaume-Uni — Un activiste qui a crié «où est Peng Shuai?» et qui a brandi une pancarte avec le même message a été expulsé du court central lors de la finale masculine du tournoi de Wimbledon, dimanche. 

Drew Pavlou, un activiste qui a participé à une manifestation similaire lors des plus récents Internationaux d’Australie, a affirmé qu’il avait crié le message lors d’un arrêt de jeu et qu’il avait ensuite été expulsé de force du stade. 

«Je ne voulais pas perturber le match en tant que tel alors j’ai attendu qu’il y ait une pause dans le jeu, puis j’ai simplement brandi une pancarte disant ‘Où est Peng Shuai?’, a-t-il déclaré à The Associated Press. J’ai simplement dit ‘où est Peng Shuai?’ Cette joueuse de tennis chinoise est persécutée par le gouvernement chinois. Pourquoi Wimbledon ne dit-il rien?» 

Peng est une joueuse de tennis professionnelle retraitée qui a accusé d’agression sexuelle un ancien membre de haut rang du Parti communiste au pouvoir du pays, l’année dernière. Depuis cette accusation, elle n’a fait que très peu d’apparitions publiques.

Lundi, quatre activistes portant un chandail sur lequel il était écrit «Où est Peng Shuai?» ont été arrêtés par la sécurité à Wimbledon et leurs sacs ont été fouillés. 

Pavlou a expliqué qu’il avait introduit clandestinement la pancarte sur le terrain du All England Club en la pliant et en la cachant dans sa chaussure. Il avait également un chandail avec le message camouflé dans son pantalon au niveau de la taille. 

Il s’est manifesté au début de la troisième manche du duel opposant Novak Djokovic à Nick Kyrgios. Djokovic a finalement battu Kyrgios 4-6, 6-3, 6-4, 7-6 (3). 

«J’ai tenté d’être le plus bruyant possible, a fait savoir Pavlou, qui est Australien. J’ai crié parce que je voulais que les gens entendent le message.»

Pavlou a indiqué que la sécurité l’avait projeté au sol. Quatre gardes l’ont ensuite retenu avec ses bras derrière le dos et l’ont amené dans un espace public à l’extérieur du court central. On lui aurait alors dit de quitter les lieux. 

Il a tenté de rentrer dans le stade peu de temps après, mais un agent de sécurité lui l’a informé que ses billets avaient été annulés. 

Le All England Club a affirmé que Pavlou avait été expulsé «après avoir perturbé le jeu en criant, en courant dans les escaliers et en gênant les autres spectateurs». 

Lors des Internationaux d’Australie, un spectateur a été expulsé du site pour avoir porté un chandail qui soutenait Peng. Les organisateurs ont toutefois annulé leur décision et ont permis aux gens de porter ces vêtements, tant qu’ils ne se rassemblaient pas en grands groupes ou qu’ils ne causaient pas de problèmes aux autres spectateurs. 

Peng est disparue de la vie publique l’année dernière, après avoir accusé d’agression sexuelle l’ancien responsable du Parti communiste Zhang Gaoli. Son accusation a été rapidement effacée d’internet et les discussions liées à celle-ci restent fortement censurées.

Peng a remporté deux titres du Grand Chelem en double féminin au cours de sa carrière, dont à Wimbledon, en 2013.

Le circuit de la WTA a annulé ses tournois en Chine en raison de la situation entourant Peng.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.