Un adolescent de Kingston plaide coupable à quatre chefs liés au terrorisme

OTTAWA — Un adolescent de Kingston, en Ontario, a plaidé coupable à des accusations liées au terrorisme, pour avoir tenté de persuader une autre personne de poser une bombe.

Le garçon, qui ne peut être identifié en vertu de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents, a admis sa culpabilité aux quatre chefs d’accusation, mardi, lors d’une comparution vidéo devant la Cour de l’Ontario à Belleville. Il a aussi admis avoir enfreint ses conditions de mise en liberté sous caution.

La Gendarmerie royale du Canada avait arrêté l’adolescent lors d’une perquisition à Kingston en janvier 2019 à la suite d’une enquête d’un mois déclenchée par une information transmise par la police fédérale américaine (FBI). Le garçon a été ensuite accusé d’avoir sciemment facilité une activité terroriste, d’avoir conseillé à quelqu’un d’utiliser un explosif ou un autre engin mortel pour causer la mort ou des blessures graves, ainsi que de possession de matières explosives et d’intention de provoquer une explosion.

L’adolescent avait été libéré sous caution peu de temps après son arrestation, au début de 2019, mais il a été ramené en prison pour avoir violé ses conditions en ne portant pas de bracelet électronique à la cheville.

Il connaîtra sa peine plus tard, à une date qui n’a pas été déterminée mardi au tribunal.

Laisser un commentaire
Les plus populaires