Un agent de quarantaine accusé d’agression sexuelle et d’extorsion

TORONTO — Un agent de contrôle de quarantaine à Oakville, en Ontario, fait face à des accusations d’agression sexuelle et d’extorsion.

La police régionale affirme que l’accusé a été formé par l’Agence de la santé publique du Canada et a travaillé pour une entreprise de sécurité privée.

Selon la police, l’homme de 27 ans a dit à une femme dans une maison qu’elle violait l’ordre de quarantaine.

Il lui aurait ensuite demandé de payer une amende en espèces et l’aurait agressée sexuellement après avoir essuyé un refus de la part de la dame.

La police a indiqué que l’accusé, identifié par le nom Hemant, avait été suspendu.

Elle n’a pas précisé le nom de l’entreprise de sécurité.

L’Agence de la santé publique du Canada a dit être «très troublée» par les événements allégués, et a indiqué qu’elle coopérait avec les enquêteurs.

Laisser un commentaire