Un Albertain accusé de trois meurtres aura un procès de 7 semaines en mai 2017

LETHBRIDGE, Alta. – Un Albertain accusé d’avoir tué trois personnes incluant un père et sa fille devra faire face à un procès de sept semaines devant juge et jury.

Un juge de Lethbridge a déterminé que le procès débuterait le 8 mai 2017.

Derek Saretzky, âgé de 22 ans, avait initialement été accusé de meurtre prémédité pour la mort de Terry Blanchette et de sa fille de deux ans Hailey Dunbar-Blanchette en septembre dernier.

En avril, la police a ajouté une autre accusation de meurtre prémédité pour la mort de Hanna Meketech, âgée de 69 ans, qui avait eu lieu cinq jours avant les autres. Son corps avait été retrouvé chez elle.

L’accusé, qui a comparu par visioconférence depuis le centre de détention Remand de Calgary, lundi, a répondu par l’affirmative lorsque le juge lui a demandé s’il comprenait ce qui se passait.

Il a plaidé non coupable aux accusations.

L’avocat Peter Edgerton, qui agissait au nom de l’avocat de l’accusé, Peter Northcott, a déclaré avoir opté pour la tenue d’un seul procès puisque la Couronne avait décidé de procéder par mise en accusation directe.

Il a dit qu’il en concluait que la décision de ne pas séparer le tout en deux procès en était une d’efficacité des tribunaux. Il a ajouté qu’il y avait beaucoup de chevauchement entre les deux dossiers.

Derek Saretzky avait été arrêté le 14 septembre après que Terry Blanchette eut été retrouvé mort dans sa maison de Blairmore, en Alberta, et qu’une alerte Amber eut été lancée pour Hailey Dunbar-Blanchette, qui avait été enlevée plus tôt dans la journée.

Les restes de la fillette avaient été retrouvés dans un secteur rural quelques jours plus tard.