Un ancien député libéral fédéral voit son dossier reporté en février

OTTAWA — Un ancien député libéral accusé de fraude et d’abus de confiance en lien avec sa position politique a vu son dossier reporté au mois prochain.

Les avocats de Raj Grewal et de la Couronne ont convenu lors d’une brève audience virtuelle, mercredi, que le dossier reviendrait devant le tribunal le 3 février.

L’avocat de Raj Grewal, Zachary Al-Khatib, a déclaré lors de l’audience que son équipe attendait toujours que la Couronne communique plus d’informations aux enquêteurs après avoir fait deux demandes de divulgation.

M. Al-Khatib avait précédemment déclaré en octobre que son équipe avait reçu 10 gigaoctets de documents de divulgation.

La GRC a accusé Raj Grewal en septembre de quatre chefs d’abus de confiance et d’un chef de fraude de plus de 5000 $ découlant de son passage à la Chambre des communes.

La GRC allègue que Raj Grewal a tenté d’utiliser sa position politique pour décrocher des millions en prêts personnels, qu’il n’a pas divulgués au commissaire fédéral à l’éthique.

Les enquêteurs croient également qu’il a utilisé à son profit personnel le budget de son bureau de comté, financé par les contribuables.

Raj Grewal a nié les allégations.

Laisser un commentaire