Un ancien moniteur des cadets accusé d’agression sexuelle

OTTAWA — Un officier des Forces armées canadiennes a été accusé d’agression sexuelle concernant un incident qui se serait produit en 2001 lors d’un camp d’entraînement de cadets. 

L’accusation est liée à une présumée agression sexuelle dont auraient été victimes deux membres du Cadre d’instructeurs de cadets, un groupe qui entraîne et supervise les cadets à Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, à 40 kilomètres au sud-est de Montréal.

L’accusé, le major Trent Krajaefski, est présentement membre de la force régulière de l’armée canadienne, mais à l’époque, il était membre du Cadre d’instructeurs de cadets. Les instructeurs sont tous des adultes et aucun cadet n’a été impliqué dans l’incident allégué.

Le major Krajaefski est rattaché au quartier général du Commandement des opérations interarmées du Canada, à Ottawa.

Le dossier est maintenant devant le système de justice militaire et pourrait être porté en cour martiale.