Contrebande de défenses de narval: un ex-policier de la GRC condamné à la prison

BANGOR, Maine — Un policier retraité de la Gendarmerie royale du Canada accusé de contrebande de défenses de narval a été condamné à cinq ans et deux mois de détention à purger dans une prison des États-Unis.

Gregory Logan était accusé de blanchiment d’argent pour avoir, selon les procureurs, introduit illégalement dans le Maine 250 défenses de narval dont la valeur oscille entre 1,5 million $ US et 3 millions $ US. Les cornes avaient apparemment été cachées dans un compartiment secret de son véhicule.

M. Logan est originaire de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Le narval est un cétacé de taille moyenne. Le mâle possède une défense torsadée issue de l’incisive supérieure gauche et dont la longueur peut atteindre près de trois mètres. Le narval est une espèce protégée au Canada et aux États-Unis.

Gregory Logan a été condamné pour blanchiment d’argent mercredi par un tribunal du Maine, dans le cadre d’un accord en vertu duquel les accusations de contrebande ont été abandonnées.

L’ex-policier a déjà purgé une peine de quatre mois d’assignation à résidence et payé une amende de 350 000 $ après avoir plaidé coupable à des accusations de contrebande d’espèces sauvages au Canada.

M. Logan avait tout d’abord été mis en accusation avec deux Américains. L’un d’entre eux a été condamné à 33 mois de prison.