Un ancien président ukrainien met en garde contre de potentiels accords avec Poutine

HALIFAX — L’ancien président ukrainien Petro Porochenko a averti dimanche le Forum sur la sécurité internationale d’Halifax qu’on ne pouvait pas faire confiance au président russe Vladimir Poutine pour négocier un accord.

M. Porochenko, qui a été en poste de 2014 à 2019, a déclaré que la Russie avait renié les garanties de sécurité négociées dans les accords signés entre les deux pays en 1994, 1997 et 2015.

Il a fait valoir que ces arrangements n’avaient finalement pas sauvé l’Ukraine de l’invasion armée de la Russie.

«Quelle est la conclusion? Ne faites pas confiance à Poutine, a lancé M. Porochenko. Poutine ne comprend qu’une chose: la force et notre unité.»

L’ex-président a noté que l’on discutait dernièrement dans certains pays occidentaux de la nécessité de négociations, mais il a eu une réponse facétieuse pour son auditoire d’experts politiques et militaires.

La négociation «est déjà en cours et nous avons un négociateur très bien préparé et très professionnel qui est soutenu par vous et le monde entier, a-t-il dit. Connaissez-vous le nom de ce négociateur? Les forces armées ukrainiennes.»

Il a déclaré que l’Ukraine continuerait d’avoir besoin de l’aide financière de pays tels que les États-Unis pour gagner la guerre, sans quoi les coûts seraient beaucoup plus élevés pour lutter contre l’instabilité mondiale qui suivrait une défaite potentielle.

M. Porochenko a également assuré lors du forum que les dirigeants politiques ukrainiens étaient unis.

«Avant le 24 février (la date de l’invasion), j’étais le chef de l’opposition, maintenant nous sommes unis dans notre opposition (à la Russie) jusqu’à notre victoire», a-t-il affirmé.

L’homme politique a pris la parole alors que la guerre prenait une autre tournure inquiétante, avec des informations faisant état de nouveaux bombardements près de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia ― la plus grande installation de ce type en Europe.

L’Agence internationale de l’énergie atomique a annoncé qu’il y avait eu des rapports de plus d’une douzaine d’explosions dans un court laps de temps dimanche matin.

La Russie a également ciblé le réseau électrique ukrainien et d’autres infrastructures clés lors d’attaques de missiles au cours de la semaine dernière, provoquant des coupures de courant généralisées pour des millions de personnes, alors qu’un hiver glacial s’installe autour de Kyiv et d’autres villes.

―――

Avec des informations de l’Associated Press

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.