Un assaillant armé d’un arc et de flèches fait cinq morts en Norvège

COPENHAGUE — Un homme armé d’un arc et de flèches a tué cinq personnes mercredi près de la capitale norvégienne d’Oslo avant d’être arrêté, ont annoncé les autorités.

Le chef de la police de la ville de Kongsberg a déclaré qu’il y avait eu «une confrontation» entre les policiers et l’agresseur, mais il n’a pas fourni davantage de précisions.

Deux autres personnes ont été blessées et hospitalisées aux soins intensifs, dont un policier qui n’était pas en service. Il se trouvait à l’intérieur du magasin où a eu lieu l’attaque, ont indiqué les forces de l’ordre.

«L’homme qui a commis l’acte a été arrêté par la police et il n’y a pas de recherche active d’autres personnes. D’après les informations dont nous disposons, il y a une seule personne derrière cela», a déclaré le chef de la police Oeying Aas.

La première ministre par intérim Erna Solberg a qualifié l’attaque de «macabre» et a déclaré qu’il était trop tôt pour spéculer sur le mobile de l’homme. Le premier ministre désigné, Jonas Gahr Stoere, qui devrait prendre ses fonctions jeudi, a qualifié l’agression «d’acte cruel et brutal» dans des commentaires à l’agence de presse norvégienne NTB.

La police a été alertée de l’attaque vers 18 h 30 et a arrêté le suspect environ 20 minutes plus tard. La communauté est située à 66 kilomètres au sud-ouest d’Oslo.

Selon la police, le suspect s’est promené dans la ville en tirant sur des personnes avec des flèches.

Les autorités municipales ont invité les personnes touchées par l’attaque et leurs proches à se rassembler pour obtenir de l’aide dans un hôtel local.

L’attaque survient plus d’une décennie après qu’Anders Behring Breivik, un extrémiste de droite, a déclenché une bombe dans le quartier gouvernemental d’Oslo, puis a perpétré une tuerie dans le camp d’été de l’organe jeunesse du Parti travailliste de gauche sur l’île d’Utoya. Les violences du 22 juillet 2011 ont fait 77 morts et horrifié la Norvège.

Anders Behring Breivik a été condamné à 21 ans de prison, le maximum selon la loi norvégienne, mais sa peine peut être prolongée tant qu’il est considéré comme un danger pour la société.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.