Un atelier pour déceler les fausses nouvelles avec des enfants

MONTRÉAL — Les enfants aussi sont confrontés aux fausses nouvelles qui circulent en ligne à propos de la COVID-19, et c’est pourquoi la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BANQ) les invite à un atelier pour les aider à démêler le vrai du faux.

Les jeunes sont présents de plus en plus tôt sur les réseaux sociaux, et à leurs âges, ils ont de la difficulté à déterminer ce que sont des informations et des sources fiables, a expliqué en entrevue l’animatrice de l’événement, Anne Gaignaire, qui est fondatrice et présidente du magazine de vulgarisation pour les enfants, Le Curieux.

«On peut vraiment tout expliquer aux enfants. On peut leur parler de tout parce que de toute façon, ils sont exposés à tout», a affirmé Mme Gaignaire en entrevue avec La Presse Canadienne.

Et il est d’autant plus fondamental pour eux d’avoir accès aux faits réels en temps de pandémie, a précisé l’animatrice.

L’atelier, qui est organisé à l’occasion des Rendez-vous numériques de la BANQ, offrira donc des trucs aux jeunes pour qu’ils sachent reconnaître les fausses nouvelles et les sources fiables pour vérifier les informations.

Par exemple, les enfants ont tendance à se fier à leurs proches, qui ne sont pas nécessairement des sources fiables.

Et souvent, ils s’abreuvent de vidéos sur YouTube ou Tiktok, où leurs vedettes préférées donnent leur opinion. Ainsi, une portion de l’atelier est consacrée à délimiter les faits de l’opinion.

Le premier conseil que Mme Gaignaire donne aux jeunes est de toujours bien réfléchir avant de partager quoi que ce soit. «Le premier réflexe, déjà, tu te poses deux secondes, tu réfléchis et après tu agis», a-t-elle indiqué.

Mme Gaignaire promet un atelier très interactif, même s’il se déroule en ligne. «On fera des petits sondages, on va poser des questions pour qu’ils posent des questions dans les commentaires ou qu’ils donnent leurs réponses dans les commentaires», a-t-elle affirmé.

«En s’adaptant avec un rythme dynamique, des messages non pas simplistes, mais simples et bien clairs, avec des explications accessibles aux jeunes de cet âge-là, le message passe.»

L’événement se déroulera en ligne sur la plateforme Zoom le 8 novembre à 14h30. Il s’adresse aux enfants de 8 ans et plus et il n’est pas nécessaire de s’inscrire.

Laisser un commentaire