Un attentat à la voiture piégée tue au moins 14 personnes à Kaboul

KABOUL — Un attentat à la voiture piégée visant les forces de sécurité afghanes dans un quartier animé de Kaboul, mercredi, a fait au moins 14 morts et 145 blessés, dont plusieurs femmes et enfants.

L’attentat, qui a eu lieu à l’heure de pointe du matin, est l’un des pires à frapper la capitale afghane cette année.

La voiture piégée a explosé à un poste de contrôle devant le siège de la police dans un quartier chiite de l’ouest de Kaboul, a déclaré le porte-parole de la police, Firdaus Faramarz. Les talibans ont affirmé avoir ciblé un centre de recrutement des forces de sécurité.

Parmi les blessés, 92 sont des civils, selon le ministre adjoint de l’Intérieur, Khoshal Sadat. Quatre policiers ont été tués, a-t-il affirmé.

L’attaque a eu lieu alors que les résidents de Kaboul se préparent pour l’Aïd al-Adha, l’une des plus importantes fêtes musulmanes, qui commence dimanche.

Un grand panache de fumée s’est élevé sur la ville. Certains bâtiments à proximité ont été dévastés.

Bien que les pourparlers de paix entre les États-Unis et les talibans se poursuivent, et que les talibans aient dit qu’ils feraient tout leur possible pour protéger les civils, un nombre croissant d’entre eux sont victimes des violences. En juillet, le nombre de victimes civiles en Afghanistan a été le plus élevé en un mois depuis 2017, avec plus de 1500 morts ou blessés dans des attentats, ont affirmé les Nations Unies au début du mois d’août.

Les talibans ont appelé mardi les Afghans à boycotter l’élection présidentielle du 28 septembre et à éviter les rassemblements électoraux «qui pourraient devenir des cibles potentielles».

Les talibans contrôlent environ la moitié du territoire afghan, la superficie la plus grande depuis l’invasion du pays par les États-Unis en 2001.

Les plus populaires