Un avion militaire s’écrase dans une ville russe et fait au moins quatre morts

MOSCOU — Un avion de guerre russe s’est écrasé lundi dans une zone résidentielle d’une ville russe sur les rives de la mer d’Azov après avoir subi une panne de moteur, tuant au moins quatre personnes et déclenchant un incendie massif qui a enflammé plusieurs étages d’un immeuble de neuf étages.

Un bombardier Su-34 s’est écrasé dans la ville portuaire de Ieïesk après que l’un de ses moteurs a pris feu lors d’un décollage pour une mission d’entraînement, a annoncé le ministère russe de la Défense. Le ministère a déclaré que les deux membres d’équipage avaient sauté en toute sécurité, mais que l’avion s’est écrasé dans une zone résidentielle, provoquant un incendie alors que des tonnes de carburant ont explosé à l’impact.

Les responsables locaux des urgences ont déclaré qu’au moins quatre résidants avaient été tués, six portés disparus et 25 autres blessés, dont huit dans un état grave. Les autorités ont réservé des salles d’urgence dans les hôpitaux locaux et ont dépêché des avions médicaux. Au moins 17 appartements ont été touchés par l’incendie et une centaine d’habitants ont été évacués.

Le Kremlin a déclaré que le président russe Vladimir Poutine avait été informé de l’accident et avait ordonné aux ministres de la Santé et des Urgences ainsi qu’au gouverneur local de se rendre sur les lieux. Ieïesk, une ville de 90 000 habitants, abrite une grande base aérienne russe.

Plusieurs heures après l’accident, le gouverneur régional Veniamin Kondratyev a déclaré que les services d’urgence avaient réussi à contenir l’incendie, rendant inutile l’évacuation des résidants des bâtiments adjacents.

Des vidéos publiées sur les chaînes d’applications de messagerie russes ont montré un incendie massif engloutissant un immeuble d’appartements et de fortes détonations provenant apparemment des armes de l’avion de guerre.

Le Su-34 est un bombardier bimoteur supersonique équipé de capteurs et d’armes sophistiqués qui a été un élément de frappe clé de l’armée de l’air russe. L’avion a été largement utilisé pendant la guerre en Syrie et les combats en Ukraine.

Il s’agirait du 10e accident signalé d’un avion de guerre russe sans combat depuis que Moscou a envoyé ses troupes en Ukraine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.