Un avion prend feu à l’aéroport de Manille, un Canadien parmi les victimes

MANILLE, Philippines — Un avion transportant huit personnes a pris feu lors du décollage à l’aéroport de Manille, dimanche, tuant toutes les personnes à bord, dont un Canadien et un Américain.

L’avion de type Westwind 24 comptait deux passagers à bord et six membres d’équipage philippins. Il avait été déployé pour une mission médicale dans le but de transporter un patient à Tokyo, a indiqué le directeur général de l’aéroport de Manille, Ed Monreal, lors d’une conférence de presse.

L’appareil s’est enflammé au bout de la piste et aucun des passagers a survécu, a-t-il ajouté. Des camions de pompier et du personnel d’urgence se sont vite rendus sur les lieux de l’incident et ont tenté de combattre le brasier.

«Malheureusement, personne n’a survécu», a déclaré M. Monreal.

Affaires mondiales Canada a affirmé que le gouvernement fédéral offrait son service consulaire à la famille de la victime canadienne.

«Nos pensées sont avec la famille et les proches du Canadien qui a péri dans un accident d’avion aux Philippines, a dit la porte-parole Anabel Lindblad. Nous leur offrons nos plus sincères condoléances.»

Le directeur général de l’aéroport a refusé d’identifier les victimes puisque toutes les familles n’avaient pas encore été informées. Il a ajouté que certains détails entourant le vol et les passagers demeuraient incertains.

L’Autorité de l’aviation civile des Philippines ont indiqué que l’appareil avait rencontré un problème non spécifié «qui aurait provoqué un incendie» alors qu’il était en motion pour décoller. L’enquêteur en chef de l’agence était en route pour se rendre sur la scène.

Des séquences vidéo ont permis de voir les flammes engloutir l’appareil dans la noirceur de la nuit, alors que les pompiers tentaient d’éteindre l’incendie.

Près de trois heures après l’incident, les corps des victimes étaient toujours dans les débris. Les autorités de l’aéroport attendaient l’arrivée des enquêteurs pour qu’ils examinent la scène avant de retirer les corps, a indiqué M. Monreal.

La piste principale de l’aéroport était toujours fermée en raison de l’accident. Le personnel de l’aéroport a été réduit en raison des restrictions de déplacement dans la région de Luzon, où est située Manille, en raison de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.

Un vol d’une ligne aérienne coréenne vers Manille a été déporté vers l’aéroport international Clark, au nord de la ville, en raison de l’accident. M. Monreal a précisé que la piste serait rouverte dès que les débris auront été nettoyés.

Le chef adjoint de l’Autorité de l’aviation civile des Phillipines, Donaldo Mendoza, a affirmé que l’avion avait été jugé apte à s’envoler, selon les documents disponibles et les pilotes avaient les permis nécessaires pour le piloter.

M. Mendoza a indiqué que le même appareil avait été utilisé samedi sans incident.

— avec La Presse canadienne

Les plus populaires