Un Boeing d’Air Canada réussit à atterrir d’urgence à Madrid

MONTRÉAL — Un avion d’Air Canada à destination de Toronto a atterri d’urgence à l’aéroport international de Madrid, lundi, après que les pilotes ont rapporté un problème de moteur et l’éclatement d’un pneu peu après le décollage.

Le Boeing 767 transportant 128 passagers a longuement survolé le sud-est de l’aéroport Adolfo Suarez-Barajas «pour consommer du carburant et alléger l’avion pour l’atterrissage», a expliqué Air Canada.

Le «problème de moteur» s’est produit peu après le décollage, selon le transporteur. L’un des dix pneus de l’avion aurait également éclaté au décollage.

Un porte-parole de l’administration de l’aéroport de Madrid, Ignacio Montesinos, a déclaré que le pilote avait signalé une «urgence» aux contrôleurs aériens.

«Nos pilotes sont parfaitement formés pour cette éventualité», a assuré Air Canada dans un courriel.

Le ministère espagnol de la Défense a affirmé qu’un avion de combat F18 avait décollé d’un aéroport militaire de la région de Madrid pour tenter d’évaluer les dommages au train d’atterrissage du Boeing.

Un porte-parole de l’organisme chargé de la gestion des aéroports en Espagne a indiqué que le train d’atterrissage de l’appareil ne s’était pas replié correctement après le décollage et qu’une de ses pièces pourrait avoir endommagé l’un des moteurs de l’avion.

Le site de suivi des vols Flightradar24 a montré lundi le trajet de l’avion, qui a fait des cercles au-dessus de Madrid pendant plus de deux heures et demie après son décollage vers 15 h (9 h, heure de Montréal).

Des résidants de Madrid ont mis en ligne des vidéos montrant un avion volant à basse altitude au-dessus du centre-ville et de la banlieue de la capitale espagnole.

Plus tôt lundi, les autorités du principal aéroport de Madrid avaient suspendu tous les atterrissages et les décollages pendant plus d’une heure après que des drones ont été aperçus dans le secteur. Vingt-six vols ont dû être redirigés vers d’autres aéroports.

Le vol AC837 devait se rendre à l’aéroport Pearson de Toronto, où son arrivée affichait plus de sept heures de retard lundi.

Les plus populaires