Un budget qui vise le déficit zéro l’an prochain en Saskatchewan

REGINA — Le gouvernement du Parti saskatchewanais a déposé mardi un budget qui prévoit notamment l’élimination de l’exemption de la taxe provinciale sur la vente de véhicules d’occasion et d’appareils ménagers moins énergivores.

Par ailleurs, certains résidants paieront plus cher leurs frais de chauffage: le gouvernement de Scott Moe accorde à davantage de municipalités le droit d’imposer la surtaxe de 5 pour cent de la société d’État SaskEnergy.

Le gouvernement renonce par ailleurs à réduire d’un demi-point les taux marginaux d’imposition des particuliers, comme il l’avait pourtant promis l’an dernier; et dorénavant, les différents paliers d’imposition ne seront plus indexés à l’inflation.

La ministre des Finances, Donna Harpauer, a expliqué mardi que par ces mesures, le gouvernement souhaite atteindre le déficit zéro l’an prochain.

Ce gouvernement avait déjà haussé l’an dernier d’un point, à 6 pour cent, le taux de la taxe de vente provinciale, qui s’applique aussi, dorénavant, aux repas pris au restaurant et aux vêtements pour enfants, entre autres.

L’opposition néo-démocrate soutient que les familles souffriront de toutes ces hausses d’impôt, de taxes et de tarifs.

Le budget resserre par ailleurs les dépenses du gouvernement: le soutien direct aux municipalités est réduit de 4,9 pour cent, celui aux Premières Nations et aux Métis de 1,5 pour cent. Le budget des routes et des infrastructures de transport baisse de 16 pour cent, et le financement aux collèges et universités est gelé au niveau de l’an dernier. Le programme d’allocations au logement pour les locataires à faible revenu n’acceptera plus les nouvelles demandes à compter du 1er juillet.

Le gouvernement souhaite faire passer le déficit de 595 millions $ l’an dernier à 365 millions $ cette année, sur un budget de dépenses de 13,3 milliards $. Le budget prévoit un petit surplus de 6 millions $ l’an prochain.

Le Parti saskatchewanais est au pouvoir depuis 2007; les prochaines élections dans la province sont prévues en novembre 2020. Le premier ministre Brad Wall a quitté son poste en février dernier.