Un Canadien écope de la prison à vie pour le meurtre de sa copine en Ohio

TORONTO – Un Canado-Américain ayant fui de l’Ohio jusqu’au Québec après avoir étranglé sa copine avec une ceinture a plaidé coupable de meurtre et a écopé de la prison à perpétuité.

Kyle Sheppard, âgé de 33 ans, qui résidait à Toledo, dans l’Ohio, devra purger au moins 15 années en prison avant d’être admissible à une libération conditionnelle. Son procès devait débuter le mois prochain.

L’affaire a fait surface lorsque Katie Sheppard, 29 ans, qui travaillait pour une entreprise de nettoyage, ne s’est pas présentée à son travail, le vendredi 2 novembre 2012. Un ami, inquiet pour sa sécurité, s’est rendu avec son patron à son domicile et a trouvé la maison verrouillée.

Ce soir-là, un policier a trouvé son corps, qui aurait été «placé» avec les mains jointes dans l’entrée de la maison. Elle avait été étranglée avec une ceinture et enveloppée dans une couverture.

Des documents de la cour indiquent que le couple était marié depuis quatre ans et était en relation depuis l’école secondaire. La relation a mal tourné et Kyle Sheppard a découvert que son épouse avait une relation extraconjugale avec un collègue.

Le matin du meurtre, Kyle Sheppard — un ancien Marine américain — a envoyé à sa conjointe un message texte empreint de colère et contenant un langage sexuellement explicite.

Kyle Sheppard, qui était originaire de Windsor, en Ontario, et travaillait chez un fournisseur de pièces automobiles à Toledo, avait appelé le matin pour dire qu’il ne serait pas au travail.

L’homme à la double citoyenneté a traversé la frontière en voiture à Windsor après le meurtre, et a fait l’objet d’un signalement par les autorités en Ontario. Deux jours plus tard, il a appelé la police à partir d’un motel à Saguenay, et s’est rendu. Il est aussi passé aux aveux.

Kyle Sheppard a passé plusieurs années en détention à Montréal et combattait son extradition vers les États-Unis. Il avait finalement été livré aux autorités américaines après une décision de la Cour d’appel du Québec en juin dernier.