Un Canadien prix Nobel de physique est soulagé de voir les libéraux à Ottawa

HALIFAX – Un Canadien qui a remporté le prix Nobel de physique en 2015 se dit encouragé par l’attitude du gouvernement libéral face aux sciences et à l’innovation technologique.

Arthur McDonald a déjà rencontré la ministre des Sciences, Kirsty Duncan, et se réjouit qu’Ottawa veuille fonder maintenant ses politiques publiques sur des données factuelles.

Le premier ministre Justin Trudeau s’est engagé à rebâtir avec la communauté scientifique des ponts qui avaient été sérieusement ébranlés par le précédent gouvernement conservateur de Stephen Harper.

M. McDonald, originaire de Nouvelle-Écosse, a été le colauréat du prix Nobel de physique en 2015 pour ses recherches sur une particule élémentaire, le neutrino. Il devait prononcer lundi une conférence à son alma mater, l’Université Dalhousie, de Halifax.

Le professeur McDonald reconnaît que le Canada se tire très bien d’affaires en matière de sciences fondamentales et appliquées, mais les entreprises privées devraient selon lui pouvoir traduire davantage ces succès dans le secteur de la recherche et du développement au pays.