Un Canadien reconnu coupable de meurtre dans le New Jersey

ELIZABETH, N.J. — Un Canadien devenu célèbre sur internet sous le nom de «Kai l’auto-stoppeur à la hachette» a été reconnu coupable de meurtre au premier degré en lien avec la mort d’un homme du New Jersey, il y a près de six ans.

Les jurés du comté d’Union ont condamné Caleb «Kai» McGillvary, 30 ans, mercredi. Le Canadien a été reconnu coupable d’avoir tué l’avocat Joseph Galfy, âgé de 73 ans, en mai 2013.

Les autorités affirment que les deux hommes se sont rencontrés à New York et que l’accusé a habité chez M. Galfy.

Caleb McGillvary a été arrêté à Philadelphie quelques jours plus tard.

Il a allégué avoir agi en légitime défense à la suite d’une tentative d’agression sexuelle, mais les procureurs ont affirmé que ses déclarations étaient incohérentes et ont également évoqué les blessures graves de la victime.

Le Canadien a acquis une certaine notoriété en ligne après être intervenu lors d’une agression contre un ouvrier des services publics californiens, en 2012. Il avait alors raconté qu’il avait utilisé une hachette pour parer à une nouvelle attaque.

Dans la même catégorie
Commentaires
Laisser un commentaire