Un caporal de la GRC en Nouvelle-Écosse accusé de voie de fait et d’étouffement

PICTOU, N.-É. — Un caporal de la GRC en Nouvelle-Écosse a été accusé de voie de fait et d’étouffement relativement à un événement survenu en février dernier et qualifié d’«alarmant» par un officier supérieur.

L’Équipe d’intervention en cas d’incident grave – l’organisme provincial qui enquête sur la police – a indiqué que le caporal Mark Kellock comparaîtra à Pictou, en Nouvelle-Écosse, en cour provinciale le 26 septembre pour faire face aux accusations.

L’agence a été contactée par la GRC après que la police a reçu une plainte pour agression présumée le 21 février dernier.

L’inspecteur Matco Sirotic, l’officier responsable du district de Northeast Nova, a qualifié l’incident de «cas d’allégation de recours excessif à la force en service».

Il a dit que les accusations criminelles sont alarmantes et que le corps policier les prend au sérieux.

M. Sirotic a déclaré que M. Kellock, qui est membre de la GRC depuis 29 ans, exerce actuellement des fonctions administratives et que son statut d’emploi est en cours de révision en attendant une enquête interne sur le code de conduite et le processus judiciaire.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.