Un centre de traitement pour les personnes itinérantes ouvre ses portes à Ottawa

OTTAWA — Un centre de loisirs de quartier à Ottawa a été transformé en centre d’isolement et de traitement pour les sans-abris qui sont atteints de la COVID-19 ou qui en présenteraient les symptômes.

Le centre a ouvert ses portes lundi et trois personnes en situation d’itinérance devaient déjà être placées en isolement en attendant les résultats des tests.

Les militants pour les droits des personnes en situation d’itinérance rappellent que cette population peut être plus à risque de contracter la COVID-19, mais aussi d’être plus malade, compte tenu d’ennuis de santé sous-jacents.

Wendy Muckle, de l’organisme «Ottawa Inner City Health», rappelle par ailleurs que les personnes itinérantes peuvent obtenir bien sûr le test par des ambulanciers ainsi que dans les centres établis et les hôpitaux, mais aussi grâce à une équipe mobile, qui parcourt la ville en fourgonnette.

Ottawa est devenue dès la fin de janvier la première ville au Canada à déclarer une situation d’urgence sanitaire pour les personnes en situation d’itinérance. Selon les experts, la COVID-19 ne fera qu’exacerber la situation déjà critique des sans-abris d’Ottawa, en nombre croissant.