Un Challenger de Bombardier s’est écrasé dans les montagnes iraniennes

TÉHÉRAN, Iran — Des enquêteurs ont retrouvé lundi l’enregistreur de vol de l’appareil Challenger 604 de l’avionneur québécois Bombardier qui s’est écrasé dimanche dans les montagnes iraniennes, faisant 11 morts.

L’appareil était parti des Émirats arabes unis (ÉAU) à destination d’Istanbul, en Turquie, quand il a plongé dans les monts Zagros, près de la ville de Shahr-e-Kord, à environ 370 kilomètres au sud de Téhéran, selon l’agence de presse IRNA.

Le mauvais temps qui balaie la région depuis dimanche n’a pas encore permis l’évacuation des corps par hélicoptère.

Le site FlightRadar24 rapporte que l’avion a rapidement pris de l’altitude environ une heure après être parti de l’aéroport international de Sharjah, aux ÉAU, avant d’effectuer un plongeon dramatique de quelques minutes.

La cause de l’accident n’est pas encore connue, mais un témoin a dit que le Bombardier CL604 était en flammes avant de frapper la montagne.

L’avion transportait six passagers turcs, deux Espagnols et trois membres d’équipage.