Un chanteur sino-canadien aurait été victime de fraude

PÉKIN, Chine — Un homme a admis avoir fraudé un chanteur pop sino-canadien, Kris Wu, qu’une adolescente accuse d’avoir profité du fait qu’elle était soûle pour avoir une relation sexuelle avec elle, a indiqué jeudi la police de Pékin.

Cette annonce représente un développement bizarre dans un scandale qui a déjà coûté à M. Wu les commandites de marques aussi prestigieuses que Porsche et Bulgari. L’ancien membre du «boy band» sud-coréen EXO nie avoir quoi que ce soit à se reprocher, ce qui lui a mérité de multiples attaques en ligne, pendant que son accusatrice engrangeait les appuis.

Un homme qui a pris connaissance des rumeurs en ligne a communiqué avec la femme en juin, obtenant d’elle suffisamment d’informations pour ensuite pouvoir se faire passer pour son avocat, a dit la police par voie de communiqué. Rien ne permet de croire que l’adolescente est impliquée dans la fraude.

L’homme aurait ensuite convaincu la mère de M. Wu d’envoyer à la jeune femme presque 100 000 $ CAN. Ensuite, prétendant être l’avocat de M. Wu, il aurait tenté de convaincre l’adolescente de lui envoyer l’argent, selon le communiqué. Il aurait également tenté d’obtenir 485 000 $ CAN de plus de la famille.

L’homme, identifié seulement sous le nom de Liu, a été arrêté dimanche à Nantong, près de Shanghaï, après que la mère du chanteur ait dénoncé la fraude à la police. Il aurait ensuite admis ses torts.

La femme affirme que M. Wu l’a encouragée à trop boire lors d’une fête en décembre et qu’elle s’est réveillée dans son lit. Dans un communiqué mis en ligne sur ses réseaux sociaux, M. Wu admet avoir rencontré la femme, mais nie l’avoir encouragé à boire et assure que d’autres portions de son récit ne se sont jamais produites.

La femme affirme que d’autres femmes lui ont raconté que M. Wu les a séduites avec des promesses d’emplois et de possibilités.

La police étudie des allégations selon lesquelles M. Wu aurait «fréquemment trompé des jeunes femmes pour avoir avec elles des relations sexuelles», peut-on lire dans le communiqué de la police.

Plusieurs marques ont largué M. Wu en lien avec cette affaire.

M. Wu, qui est connu en chinois sous le nom de Wu Yifan, a grandi à Guangzhou, dans le sud de la Chine, et à Vancouver, en Colombie-Britannique. Il a été membre d’EXO entre 2012 et 2014, avant d’entreprendre une carrière solo.

Il a aussi joué dans quelques films, dont «Mr. Six» et «Journey to the West: The Demons Strike Back» qui ont connu beaucoup de succès en Chine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.