Un comité qui se penchait sur les hommages au fondateur d’Halifax est à risque

HALIFAX — Une initiative visant à repenser la façon dont la ville d’Halifax commémore l’héritage de son controversé fondateur pourrait ne pas avoir lieu, alors que l’Assemblée des chefs micmacs de la Nouvelle-Écosse s’est retirée d’un comité consultatif sur le sujet.

Le maire d’Halifax, Mike Savage, a affirmé que les conseillers évaluaient leurs options pour la suite. Un comité de la Ville devait amorcer une réflexion sur les hommages consacrés au fondateur de la municipalité, Edward Cornwallis.

Ces efforts ont frappé un mur, vendredi, lorsque l’assemblée a annoncé qu’elle ne participerait plus à cette initiative.

L’Assemblée des chefs micmacs avait demandé à la Ville de retirer immédiatement une statue d’Edward Cornwallis d’un parc du centre-ville, affirmant que ses membres étaient à bout de patience alors que le processus traîne «depuis beaucoup trop longtemps».

Le maire dit avoir été surpris de la décision des chefs micmacs, mais il a souligné qu’ils n’étaient pas les seuls à être frustrés du rythme lent du processus.

M. Savage a indiqué qu’il s’agissait d’une démarche «nouvelle» au conseil municipal, qui «n’a jamais rien fait de pareil».

Les conseillers d’Halifax ont décidé, l’automne dernier, de constituer un comité consultatif qui conseillerait la Ville sur ce qu’il faut faire avec les hommages rendus à Edward Cornwallis.

Pour certains, le fondateur d’Halifax est un dirigeant courageux qui a fondé cette ville avec ses soldats et des colons qui tentaient de survivre dans le Nouveau Monde.

D’autres le présentent comme le commandant d’une campagne d’extermination sanglante et barbare contre les Micmacs, comme en témoigne la Proclamation de la scalpation, survenue en 1749. Celle-ci encourageait les gens à tuer les Micmacs en échange d’un montant d’argent.