Un conseiller scolaire ontarien est congédié pour un gazouillis islamophobe

CALEDON, Ont. — Un conseiller scolaire de Caledon, en Ontario, a été congédié après avoir publié un gazouillis islamophobe.

Ravi Hooda, qui était le président du conseil scolaire et un partenaire à l’agence immobilière RE/MAX, a été limogé mardi après avoir publié un gazouillis dans lequel il dénonçait les mosquées autorisées à faire l’appel à la prière pendant le ramadan.

M. Hooda a formulé ces commentaires en réponse au maire de Brampton Patrick Brown, qui avait annoncé le mois dernier qu’un amendement aux règlements municipaux permettrait aux mosquées de faire l’appel à la prière dans les haut-parleurs cinq fois par jour.

M. Brown a indiqué que cette modification avait été adoptée afin de saluer la communauté musulmane, qui se réunit habituellement pour la prière pendant le mois du ramadan, mais qui ne peut le faire cette année à cause de la pandémie de COVID-19.  

Dans son gazouillis, qui a été effacé depuis ce temps, M. Hooda s’est questionné à savoir si Brampton adopterait d’autres amendements aux règlements municipaux pour que les femmes soient couvertes de la tête aux pieds, pour qu’il soit permis d’abattre des animaux à la maison et pour qu’une voie soit réservée pour ceux qui chevauchent des chèvres.

Le conseil scolaire du district Peel a mentionné que le gazouillis était préoccupant et précisé que M. Hooda ne pourra plus assister à ses réunions.

M. Brown a remercié RE/MAX d’avoir sévi contre M. Hooda et ajouté que la haine et l’islamophobie n’ont pas leur place dans la communauté.