Un couple accusé pour des vols d’une valeur de 2 M$ dans des commerces

LAVAL, Qc — La police de Laval a annoncé mercredi l’arrestation d’un couple relativement à des vols dans des magasins à grande surface d’une valeur de près de 2 millions $. D’autres arrestations pourraient survenir.

Jeudi dernier, le Service de police de Laval a procédé à l’arrestation de Evens Riodin, âgé de 38 ans, et de Gabrielle De Morasse, âgée de 30 ans.

Le couple de Saint-Lin–Laurentides a été arrêté pour des introductions par effraction commises depuis octobre 2016 dans des commerces de Laval et de cinq autres villes. Les suspects ont comparu pour 11 chefs d’accusation d’introduction par effraction, un chef de complot et deux de recels.

Dans la nuit du 19 août, les voleurs au Carrefour Laval avaient été surpris par les agents de sécurité qui faisaient leur ronde à l’extérieur. Ils avaient pris la fuite rapidement dans un camion, et le contenu du véhicule avait «été étalé en partie dans le stationnement», a rappelé mercredi la porte-parole de la police, Évelyne Boudreau. Une quinzaine de valises s’était retrouvée dans le stationnement.

Des informations obtenues par la suite ont permis de relier cet événement à dix autres vols avec «le même modus operandi», dans cinq autres villes: Longueuil, Gatineau, Montréal, Saint-Lin–Laurentides et Terrebonne.

Le groupe ciblait des commerces à grande surface tels que SAQ, Bureau en gros, Best Buy et certaines pharmacies. Ils forçaient l’entrée pendant la nuit. Jeudi dernier, une perquisition a permis de retrouver, dans un entrepôt de Montréal, des articles reliés aux vols.

«Ces gens-là travaillaient par groupe de trois ou de quatre personnes, à cibler des commerces de grande surface. Ils prenaient du temps pour amasser à l’intérieur leur butin et partaient en mettant tout ça dans des camions loués», a indiqué en entrevue Mme Boudreau, évoquant la possibilité de «mettre en accusation un troisième suspect».

La porte-parole a précisé qu’il s’agissait de «biens de valeur», tels que de petits produits électroniques, des bouteilles d’alcool, des parfums, des montres et des stylos de luxe.

«On a retrouvé une partie de ces objets dans l’entrepôt de Montréal, et on n’a pas pu cibler précisément l’endroit où les gens revendaient ces produits, mais on sait que ça peut être également dans d’autres provinces en fonction d’éléments préliminaires de l’enquête», a affirmé Mme Boudreau.

La porte-parole a ajouté vouloir sensibiliser les gens au fait que si ces vols ont lieu, «c’est en majeure partie parce qu’il y a un marché pour les revendre, soit les marchés aux puces ou les vendeurs itinérants».

Toute personne détenant des informations sur ce dossier peut les transmettre, de façon confidentielle, par la Ligne-Info du Service de police de Laval au 450 662-INFO (4636).

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie