Un couple qui enchaînait ses enfants condamné à la prison à vie en Californie

LOS ANGELES — Un homme et une femme de la Californie qui ont infligé des années de torture et de sévices à 12 de leurs 13 enfants ont été condamnés à la prison à vie, vendredi.

La condamnation de David et Louise Turpin a été précédée par les premières déclarations publiques de certains des enfants, qui ont tour à tour parlé de leur amour pour leurs parents et de ce qu’ils avaient enduré au fil des ans, alors que le couple essuyait ses larmes.

Les parents avaient plaidé coupable à des accusations de négligence et de maltraitance en février.

Leurs enfants sont âgés de 2 à 29 ans.

«Je suis désolée pour tout le mal que j’ai fait à mes enfants. Je les aime tellement», a déclaré Louise Turpin vendredi.

Les horreurs quotidiennes au sein de la famille étaient dissimulées derrière une apparente vie de banlieue ordinaire dans un quartier de la classe moyenne de Perris, à 96 kilomètres au sud-est de Los Angeles.

Vue de l’extérieur, la résidence semblait parfaitement entretenue. Les voisins voyaient rarement les enfants dehors, mais rien n’avait éveillé leurs soupçons.

David Turpin, 57 ans, était ingénieur chez Lockheed Martin et Northrop Grumman. Louise Turpin, 50 ans, était femme au foyer.

La situation désespérée des enfants est devenue publique lorsqu’une adolescente de la famille s’est échappée de la maison en sautant d’une fenêtre. Elle a ensuite appelé le 9-1-1 pour raconter les années de maltraitance dont elle avait été victime avec ses frères et soeurs.

Lorsque les policiers sont arrivés dans la maison, ils ont été choqués par ce qu’ils ont découvert. Un jeune homme de 22 ans était enchaîné à un lit et deux filles venaient d’être libérées de leurs chaînes. La maison était très sale et l’odeur était insupportable.

Les enfants ont déclaré avoir été battus, mis en cage et enchaînés à leur lit s’ils n’obéissaient pas à leurs parents.

La plupart des 13 enfants avaient un poids insuffisant et ne s’étaient pas lavés depuis des mois.

Les enfants ont déclaré aux enquêteurs qu’ils n’avaient droit qu’à une douche par an.

Les plus populaires