Un député saskatchewanais regrette d’avoir invité un meurtrier au discours du Trône

REGINA — Un député à l’Assemblée législative de la Saskatchewan admet maintenant que c’était une erreur d’inviter un ancien ministre condamné pour le meurtre de son ex-femme à assister au discours du Trône de son gouvernement, qui annonçait justement plusieurs nouvelles mesures de répression du crime.

Lyle Stewart assure jeudi dans un communiqué que c’était son idée d’inviter son vieil ami Colin Thatcher, un ancien ministre conservateur, qui habite aussi sa circonscription. Le député soutient que rétrospectivement, c’était une erreur de jugement.

M. Stewart ajoute que la présence de M. Thatcher est devenue une distraction par rapport au discours du Trône, qui annonçait des mesures que le gouvernement du Parti saskatchewanais veut adopter pour assurer la sécurité des familles.

L’ex-femme de Colin Thatcher, JoAnn Wilson, avait été retrouvée morte dans le garage de sa maison de Regina en 1983. Elle avait été battue et tuée par balle.

Thatcher, qui était ministre de l’Énergie dans le gouvernement conservateur de Grant Devine, a été reconnu coupable de meurtre au premier degré et condamné à la prison à vie en 1984. Il a purgé 22 ans de prison avant d’obtenir une libération complète en 2006. Il a toujours clamé son innocence.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.