Un dirigeant de Bell Média prend congé après le départ de Lisa LaFlamme

TORONTO — Un dirigeant de Bell Média prend congé de son travail au milieu des retombées du renvoi de Lisa LaFlamme en tant que cheffe d’antenne vedette du bulletin d’information de l’entreprise. 

Une note de service interne de Bell Média indique que Michael Melling, vice-président des nouvelles, prend congé immédiatement pour passer du temps avec sa famille.

Bell Média, la société mère de CTV News, a fait l’objet de critiques après que Mme LaFlamme a annoncé la semaine dernière dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux que son contrat avait été résilié.

Dans la vidéo, la présentatrice de longue date de CTV National News a déclaré qu’elle était «prise au dépourvu» par la décision de l’entreprise.

Bell Média a déclaré que la résiliation du contrat de Mme LaFlamme après 35 ans était une décision commerciale et qu’elle souhaitait orienter le rôle de chef d’antenne dans une «autre direction».

Le licenciement a soulevé des questions parmi les experts des médias quant à savoir si le sexisme et l’âgisme ont joué un rôle dans le remaniement.

Bell Média a soutenu dans son communiqué qu’elle prend les allégations de discrimination «très au sérieux» et prend des mesures pour lancer un examen interne par un tiers de la salle de presse au cours des prochaines semaines.

La note interne de vendredi indique que la décision de M. Melling de prendre congé «reflète notre désir de soutenir la salle de presse et de faire de notre mieux pour aider l’équipe à surmonter les circonstances actuelles».

Richard Gray, actuellement directeur général régional de la région de l’Est, entrera en fonction en tant que vice-président par intérim des nouvelles, soutenu par Karine Moses, vice-présidente principale du développement du contenu et des nouvelles, indique la note de service interne.

Depuis son départ, les entreprises Wendy’s, Dove et Sports Illustrated ont montré leur soutien sur les réseaux sociaux à l’égard de Mme LaFlamme, qui a été ouverte sur le fait de ne pas teindre ses cheveux gris.

Wendy’s a changé les cheveux de sa mascotte rousse en gris, tandis que Dove a annoncé qu’elle ferait un don de 100 000 $ à Catalyst, une organisation canadienne qui aide à créer de meilleurs lieux de travail pour les femmes.

Sports Illustrated a changé sa photo de couverture sur Twitter mettant en vedette le mannequin de 74 ans Maye Musk.

Le départ de Lisa LaFlamme et son remplacement ont tous deux été annoncés le 15 août, frustrant les téléspectateurs qui pensaient qu’elle aurait dû avoir droit à un départ en bonne et due forme et à une rétrospective de sa carrière.

Bell Média a dit qu’elle «regrette» la façon dont le départ de Mme LaFlamme a été géré, car cela «a peut-être laissé aux téléspectateurs la fausse impression» que sa carrière légendaire n’était pas valorisée.

Lisa LaFlamme a indiqué dans sa vidéo qu’elle avait découvert en juin que Bell Média mettait fin à son contrat avec CTV National News, mais qu’elle l’avait gardé secret jusqu’à ce que les détails soient finalisés. Omar Sachedina a été nommé pour la remplacer.

Lors d’une réunion publique avec le personnel la semaine dernière, Karine Moses a affirmé que Mme LaFlamme avait rejeté l’opportunité de faire ses adieux à l’antenne.

Dans un enregistrement de la réunion obtenu par La Presse Canadienne, elle a déclaré aux employés que Lisa LaFlamme n’a pas simplement été renvoyée de l’entreprise.

Elle «s’est vu offrir de nombreuses options pour revenir et faire beaucoup de choses, ce qu’elle a refusé, et je respecte cela», a déclaré Mme Moses, sans donner de détails sur les autres opportunités d’emploi que Bell Média a présentées à Lisa LaFlamme.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.