Un district scolaire poursuivi pour avoir interdit des t-shirts «Black lives matter»

SPRINGFIELD, GÉORGIE, ÉTATS-UNIS — Un district scolaire de Géorgie, aux États-Unis, est poursuivi par des étudiants qui se seraient fait interdire de porter des t-shirts avec la mention «Black Lives Matter» («La vie des Noirs compte») lors d’événements scolaires, alors que leurs pairs blancs portent régulièrement des chandails montrant des drapeaux confédérés.

La poursuite a été déposée la semaine dernière devant un tribunal fédéral contre les administrateurs scolaires du comté d’Effingham, qui auraient empêché les élèves de porter des chandails «Black Lives Matter».

Pour justifier leur décision, les défendeurs auraient invoqué une politique vestimentaire en vigueur à l’échelle du district et qui interdit les tenues qui «peuvent contribuer à la perturbation», indique la requête, qui stipule que l’application du code vestimentaire du comté est injuste et s’inscrit dans un schéma plus large de discrimination et «d’indifférence délibérée aux actes d’animosité raciale» qui violent les droits civils des étudiants noirs.

Toujours selon la poursuite, l’une des plaignantes se serait fait refouler à l’entrée à une partie de football au lycée parce qu’elle portait un maillot «Black Lives Matter», et ce, alors que les élèves blancs du district scolaire portent régulièrement des chandails imprimés de drapeaux confédérés.

Le surintendant de l’école du comté d’Effingham, Yancy Ford, a déclaré dans un communiqué  que le district n’avait pas encore été informé du procès. Il a indiqué que toute réponse à ces allégations serait formulée devant les tribunaux.

La poursuite compte comme plaignants trois adolescents noirs anonymes fréquentant l’école secondaire du comté d’Effingham. La plainte a été déposée par la mère de l’un des adolescents, qui les représente aussi à titre d’avocate.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.