Un ex-chef de police condamné à 15 mois de prison pour exploitation sexuelle

BRIDGEWATER, N.-É. — Un ancien chef de police municipale en Nouvelle-Écosse a été condamné à 15 mois de prison et à un an de probation, mercredi, pour l’exploitation sexuelle d’une adolescente aux prises avec des problèmes de santé mentale.

John Collyer, qui avait été reconnu coupable en octobre dernier, a été condamné mercredi matin après une audience au cours de laquelle la victime l’a décrit comme un «monstre» qui a «ruiné sa vie».

On a appris au procès que M. Collyer, alors qu’il était chef du Service de police de Bridgewater en 2016, avait agressé sexuellement la jeune fille de 17 ans dans sa voiture. La victime, aujourd’hui âgée de 20 ans, ne peut être identifiée. Lors du procès, John Collyer a été décrit comme une «figure paternelle» pour l’adolescente.

La défense et la Couronne avaient toutes deux recommandé à la juge une peine de 15 mois de prison. L’ancien policier devra aussi soumettre un échantillon d’ADN pour le registre des délinquants sexuels et ne pourra plus détenir une arme.

Lorsqu’elle a livré sa déclaration, mercredi, la victime s’est adressée par son prénom à John Collyer, qui était assis, impassible, au premier rang de la salle d’audience, avec celle qui est sa femme depuis 33 ans.

«John, je ne suis pas responsable: je ne me laisserai pas abattre par ce que tu m’as fait», lui a-t-elle dit sur un ton calme mais assuré.

Les plus populaires