Un ex-étudiant acquitté parce qu’il a agi sous l’effet de champignons magiques

CALGARY — Une juge de Calgary a acquitté un ancien étudiant universitaire pour des accusations liées à une attaque contre une professeure alors qu’il était sous l’effet de champignons magiques.

La juge du banc de la Reine a déterminé que l’homme, qui avait consommé des champignons magiques et de l’alcool, était dans un état de «délire» et n’était pas en contrôle de ses actions.

Selon ce qui a été dit au tribunal, Matthew Brown s’était introduit par effraction dans la maison de Janet Hamnett tôt le matin du 13 janvier 2018.

Il était nu et a frappé la femme avec un manche à balai, lui causant des blessures aux bras et aux mains.

La juge a accepté la version selon laquelle Matthew Brown ne se souvenait pas de l’attaque et l’a déclaré non coupable de voie de fait et d’introduction par effraction.

Matthew Brown, aujourd’hui âgé de 29 ans, a pleuré à la lecture du verdict.

L’ancien capitaine de l’équipe masculine de hockey de l’Université Mount Royal s’est excusé pour l’attaque pendant le procès et a déclaré que ses paroles venaient directement du cœur.

La fille de Mme Hamnett a qualifié le verdict de décevant.

«Nous ne voulions pas qu’il soit sévèrement puni. Mais nous voulions qu’il soit tenu responsable de ses gestes et nous voulions une leçon pour la société qu’il n’est pas acceptable de perdre le contrôle et de blesser les gens», a déclaré Lara Unsworth.

Elle a dit que sa mère était retournée enseigner à Mount Royal, mais que sa vie «ne serait plus jamais la même» en raison de ses blessures et d’un trouble de stress post-traumatique.

Les plus populaires