Un fonds créé pour retrouver le jeune Montréalais disparu au Pérou

MONTRÉAL — L’homme d’affaires montréalais Mitch Garber et sa femme versent 100 000 $ dans un fonds spécial du Réseau enfants-retour pour soutenir les recherches en vue de retrouver le Montréalais porté disparu au Pérou depuis un mois.

Cette annonce survient alors qu’une opération de recherches de grande envergure a été lancée mardi dans la région de Huaraz, au Pérou.

La mère de Jesse Galganov, Alisa Clamen, indique que ses proches sont sans nouvelles du jeune homme de 22 ans depuis la fin du mois de septembre. La dernière fois qu’elle lui a parlé, il se trouvait près de Huaraz et s’apprêtait à partir plusieurs jours en randonnée pédestre dans les Andes.

L’auberge Kame House, à Huaraz, est identifiée comme le dernier endroit connu où se serait trouvé Jesse Galganov.

Alisa Clamen s’est rendue au Pérou pour participer à la coordination des recherches, menées en grande partie par des équipes privées. L’opération devrait durer quatre jours et se concentrer sur un parcours qu’aurait pu emprunter le randonneur, ainsi que dans une rivière à proximité.

Selon Alisa Clamen, les policiers suivent de leur côté des indices qui les ont menés dans trois villes des environs. La dame a toutefois embauché de son côté des guides de montagne expérimentés parce que les autorités ne disposent pas de telles ressources.

«Tout coûte cher, l’équipement, les gens. On utilise des bateaux, des hélicoptères. On essaie d’utiliser toutes les ressources que l’on peut», a décrit Mme Clamen.

En entrevue avec La Presse canadienne, la mère a tenu à «remercier du fond du coeur» le couple Garber-Boucher pour son appui.

L’homme d’affaires bien connu Mitch Garber et sa femme, Anne-Marie Boucher, ont annoncé lundi qu’ils versaient 100 000 $ dans le Fonds Jesse Galganov créé par le Réseau enfants-retour «pour soutenir la famille dans ses recherches au Pérou». Mitch Garber a aussi lancé un appel à la générosité de tous, selon les moyens de chacun.

Mme Clamen a précisé que le fils de Mitch Garber est un ami de son fils.

La mère du jeune homme soutient d’ailleurs qu’un réseau très serré d’amis à Montréal contribue grandement aux recherches en ligne.

Étrangement, la technologie aurait eu pour effet de ralentir les démarches. Selon Mme Clamen, les demandes de renseignement déposées auprès d’Apple, T-Mobile et Amazon pour tenter de retrouver Jesse Galganov se sont avérées complexes et frustrantes. Elle parle de son expérience avec les entreprises technologiques comme d’un «cauchemar».

Jesse Galganov avait été accepté comme étudiant en médecine, mais a préféré repousser son entrée au programme pour voyager. Il avait méticuleusement planifié son itinéraire à travers l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud-Est. Son voyage devait se poursuivre jusqu’en mai 2018.

Alisa Clamen soutient qu’elle ne quittera pas le Pérou tant que son fils ne sera pas retrouvé.

Les plus populaires