Un garçon de 12 ans tué par une «balle perdue» pendant une fusillade à Toronto

TORONTO — Un garçon de 12 ans qui avait été atteint d’une «balle perdue» lors d’une fusillade, samedi dernier à Toronto, a succombé à ses blessures à l’hôpital, a indiqué jeudi la police.

Le Service de police de Toronto avait indiqué plus tôt cette semaine que le garçon magasinait avec sa mère, samedi, lorsque deux hommes ont tiré une trentaine de coups de feu sur un véhicule en mouvement. Un adolescent de 17 ans et deux hommes à bord du véhicule ont été blessés, mais ils ont tous reçu leur congé de l’hôpital depuis.

Par contre, on craignait cette semaine pour la vie du garçon de 12 ans, qui est finalement décédé de ses blessures. La famille a demandé à préserver l’anonymat du garçon.

Rashawn Chambers, âgé de 24 ans, et Jahwayne Smart, âgé de 25 ans, avaient été arrêtés lundi relativement à cette fusillade. Ils font face chacun à une trentaine de chefs d’accusation, notamment de meurtre au premier degré et de tentatives de meurtre. La police de Toronto croit que la fusillade est liée aux gangs criminels.

«Le fait que la victime de 12 ans n’était pas la cible projetée (des tireurs) ne change rien à l’affaire: le garçon a été atteint alors que ces hommes tentaient d’exécuter leur plan d’assassiner quelqu’un», a expliqué la sergente-détective Keri Fernandes.

Le chef de police par intérim de Toronto, James Ramer, avait indiqué lundi que les deux suspects arrêtés faisaient aussi l’objet d’autres allégations. «Nous croyons qu’ils auraient pu être impliqués dans des fusillades distinctes la semaine dernière — qui ont aussi mis en danger la vie de plusieurs personnes innocentes.»

La police est toujours à la recherche d’un troisième suspect — le chauffeur qui aurait conduit les accusés sur les lieux. Ce troisième suspect sera aussi accusé de meurtre au premier degré.

Le maire de Toronto, John Tory, a offert ses condoléances à la famille du garçon. «Nous devons en faire davantage pour cette famille et pour toutes celles qui sont touchées par la violence liée aux armes à feu», a-t-il écrit jeudi sur Twitter.

Depuis le début de l’année, la police de Toronto a enregistré 425 fusillades, qui ont fait 37 morts et 164 blessés, selon les chiffres les plus récents, en date du 8 novembre.

___

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire