Un groupe écologiste entend bloquer des ponts à Halifax, Toronto et Vancouver

HALIFAX — Un groupe de militants écologistes tentera lundi de forcer la fermeture de certains des ponts les plus achalandés du Canada en demandant aux manifestants de s’asseoir ou de se coucher sur la chaussée.

Les cibles du groupe Extinction Rebellion comprennent le pont Angus L. Macdonald à Halifax, le pont Burrard à Vancouver et le viaduc Prince Edward à Toronto.

Patrick Yancey, un organisateur de l’événement en Nouvelle-Écosse, a expliqué que les actes de désobéissance civile prévus visent à montrer au public que des perturbations majeures sont inévitables si la société n’agit pas contre les changements climatiques.

Lors de manifestations similaires au Royaume-Uni durant l’été, le groupe a perturbé la circulation dans plusieurs grandes villes pendant des heures, voire des jours.

Un porte-parole de la police de Halifax a déclaré que la réponse des forces de l’ordre à toute manifestation lundi serait axée sur «la sécurité publique» et que les agents «appliqueraient les lois fédérales et provinciales au besoin».

Environ 40 000 véhicules empruntent quotidiennement le pont Macdonald. M. Yancey a indiqué que les véhicules d’urgence devant utiliser le pont seraient autorisés à l’emprunter, de même que les quelque 1200 personnes qui le traversent à vélo ou à pied quotidiennement. Le pont MacKay ne sera pas ciblé, a-t-il assuré.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a prévenu qu’il y aurait des changements irréversibles dans l’environnement mondial si la société ne prenait pas rapidement des mesures énergiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les plus populaires