Un gynécologue néerlandais engendre 17 enfants avec son sperme

AMSTERDAM — Un gynécologue qui travaillait pour un programme d’insémination artificielle dans un hôpital néerlandais a engendré au moins 17 enfants en utilisant son propre sperme sans en informer les parents, a annoncé mardi l’hôpital.

Le gynécologue Jan Wildschut, décédé depuis, a travaillé à l’hôpital Sophia, maintenant connu sous le nom d’hôpital Isala, dans la ville de Zwolle, au nord-est d’Amsterdam, de 1981 à 1993.

«D’un point de vue moral, l’hôpital Isala trouve inacceptable qu’un gynécologue-médecin spécialiste de la fertilité soit à la fois praticien et donneur de sperme», a déclaré l’hôpital dans un communiqué.

L’hôpital a précisé que les enfants du gynécologue, dont le lien biologique a été confirmé par des tests ADN, sont en contact régulier et entretiennent de bonnes relations les uns avec les autres.

Les autorités ont créé un profil ADN du gynécologue afin que les autres enfants nés après un traitement de fertilité à l’hôpital puissent vérifier si Jan Wildschut est également leur père biologique.

Ce n’est pas la première fois qu’un médecin néerlandais spécialisé dans la fertilité est démasqué pour avoir utilisé son propre sperme pour inséminer des femmes.

L’année dernière, les résultats d’ADN ont confirmé que Jan Karbaat avait engendré au moins 49 enfants sans informer les parents qu’il utilisait son propre sperme.

Laisser un commentaire
Les plus populaires