Un homme accusé de méfait pour le vandalisme de la mosquée Khadijah

MONTRÉAL – L’homme soupçonné d’avoir vandalisé la mosquée montréalaise Khadjiah a plaidé non coupable à un chef d’accusation de méfait, vendredi.

Sylvain Gingras, âgé de 50 ans, sera détenu pour 30 jours et soumis à un examen psychiatrique afin d’évaluer sa responsabilité criminelle.

La défense a présenté la demande d’examen psychiatrique, vendredi, et la Couronne ne s’y est pas opposée.

La procureure Catherine Souffront a affirmé en cour que M. Gingras était suivi par un psychiatre depuis plusieurs années.

La mosquée Khadijah, à la Pointe-Saint-Charles, avait été la cible de vandalisme le 2 février dernier, le jour même des funérailles de trois des six victimes de l’attentat de Sainte-Foy. Des oeufs avaient été lancés contre sa façade et une de ses fenêtres avait été fracassée.

L’accusation déposée par la Couronne en est une de délit mineur et non de méfait contre un lieu de culte, comme recommandé par les enquêteurs de la police montréalaise.

C’est la Couronne qui a le dernier mot sur l’accusation déposée.

Sylvain Gingras a été arrêté plus tôt cette semaine relativement à une affaire de voie de fait et de profération de menaces. Ces incidents distincts seraient eux aussi survenus le 2 février.

L’affaire reviendra devant les tribunaux le 10 mars prochain.