Un homme arrêté pour avoir aspergé des gens avec des excréments à Toronto

TORONTO — Le Service de police de Toronto confirme l’arrestation d’un suspect en lien avec des agressions sur cinq personnes aspergées d’excréments dans trois incidents distincts.

Le suspect, Samuel Opoku, âgé de 23 ans, a été interpellé mardi soir au centre-ville de Toronto.

Il devrait comparaître en cour mercredi et faire face à cinq chefs d’accusation d’agression armée et de cinq chefs d’accusation de méfait contre la propriété.

Le suspect est accusé d’avoir aspergé une femme et une personne mineure de matières fécales liquéfiées, vendredi, à la bibliothèque John P. Robarts de l’Université de Toronto. Il aurait également perpétré la même agression contre un homme et une femme, dimanche, à la bibliothèque Scott de l’Université de York. Une troisième attaque contre une femme a eu lieu lundi soir, à une intersection majeure du centre-ville.

Il semble que les victimes aient été ciblées au hasard.

«C’est tellement étrange», a réagi la constable Allyson Douglas-Cook, mardi, en entrevue téléphonique.

Elle qualifiait ces gestes d’«absolument horribles et dégoûtants et perturbants».