Un homme de 28 ans est mort après avoir été ciblé par une arme à feu à Montréal

MONTRÉAL — Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a déployé un poste de commandement dans l’arrondissement de Saint-Laurent, samedi, où un homme de 28 ans est décédé vendredi soir après avoir été atteint d’au moins un projectile d’arme à feu.

Vers 20h10, vendredi, l’homme a été pris pour cible alors qu’il se trouvait à l’intérieur d’une voiture stationnée à l’intersection des boulevards Jules-Poitras et Deguire. Il a été transporté à l’hôpital dans un état critique, et son décès a été constaté à l’arrivée à l’hôpital.

Plusieurs détonations ont été entendues par les témoins qui ont contacté le 911, mais le SPVM confirme seulement que l’homme, qui était connu des services policiers et avait un dossier criminel, a été atteint d’au moins un projectile au haut du corps. Une autopsie sera pratiquée sur le corps de la victime.

Il s’agit donc du 41e meurtre à survenir sur le territoire du SPVM en 2022. La police poursuit son enquête dans ce dossier, mais aucune arrestation n’a été effectuée dans l’immédiat.

«Les enquêteurs ont rencontré des témoins et vont tenter de visionner des images de caméras de surveillance pour en savoir plus sur la séquence des événements», a indiqué l’agent Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM.

«Selon les premières informations récoltées, un véhicule aurait été vu en train de quitter rapidement les lieux suite aux coups de feu, alors nous allons tenter d’en savoir un peu plus sur la marque, le modèle ou peut-être même une plaque d’immatriculation.»

La police invite également toute personne qui aurait vu ce qui s’est passé ou qui détiendrait des informations sur ce meurtre à se manifester au 911 ou sur la ligne Info-Crime.

Une scène de crime avait été érigée sur les lieux, en présence des enquêteurs et des techniciens en identité judiciaire, avant d’être levée samedi matin.

Les statistiques policières montrent que la dernière fois qu’il y a plus de 40 homicides sur l’île de Montréal — dont les 15 municipalités, incluant la Ville de Montréal, sont desservies par un seul corps de police — remonte à 2007, alors que 42 ont été enregistrés.

La ville a enregistré en moyenne 29 homicides par an entre 2012 et 2022, dont 36 en 2021.

Selon Statistique Canada, la grande région de Montréal avait un taux de meurtres de 1,11 pour 100 000 personnes en 2021. Parmi les régions métropolitaines de plus de 300 000 personnes, seules la région d’Ottawa-Gatineau, la ville de Québec et la région de Kitchener-Cambridge-Waterloo avaient des taux plus faibles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.