Un homme de 44 ans accusé du meurtre de deux femmes autochtones à Whitehorse

WHITEHORSE — Un homme de 44 ans est accusé du meurtre de deux femmes d’origine autochtone dont les corps avaient été découverts dans une maison de Whitehorse il y a plus d’un an.

Everett Chief, qui est originaire de Watson Lake, fait face à deux chefs d’accusation de meurtre non prémédité, a annoncé lundi la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les corps de Wendy Carlick, âgée de 51 ans, et de Sarah MacIntosh, âgée de 53 ans, avaient été trouvés dans la résidence de Mme MacIntosh à Whitehorse le 19 avril 2017.

Selon la police, Sarah MacIntosh était membre de la Première Nation des Kwanlin Dün à Whitehorse et Wendy Carlick faisait partie de la Première Nation des Kaska, établie en Colombie-Britannique.

Mme Carlick avait milité pour défendre les femmes autochtones assassinées après la mort de sa fille, Angel Carlick, une jeune femme de 19 ans dont le corps avait été découvert dans un lieu boisé en périphérie de Whitehouse, en 2007. 

Le surintendant principal, Scott Sheppard, a remercié les familles des deux femmes, la chef Doris Bill et la Première Nation Kwanlin Dün pour leur appui pendant l’enquête.

«Cette enquête a été difficile. Elle a impliqué toutes les ressources techniques et tous les moyens d’enquête dont la GRC du Yukon pouvait disposer – y compris l’assistance d’autres divisions de la GRC», a déclaré le corps de police dans un communiqué.

«Ces enquêtes sont très complexes; elles demandent de nombreuses ressources et beaucoup de temps. De nouveau, je remercie les familles et la collectivité pour leur patience et leur compréhension.»