Un homme de Calgary accusé de terrorisme obtient sa libération sous caution

CALGARY — Une juge de l’Alberta a accordé une libération sous caution à un homme faisant face à plusieurs accusations liées au terrorisme.

Hussein Sobhe Borhot, un résidant de Calgary âgé de 34 ans, est notamment accusé d’avoir participé à une activité d’un groupe terroriste et d’avoir commis une infraction pour un groupe terroriste.

La juge Anne Brown, de la cour provinciale, a accepté de libérer l’accusé sous un certain nombre de conditions strictes, notamment qu’il porte un dispositif de surveillance électronique à la cheville que sa famille devra payer.

La police allègue que Hussein Sobhe Borhot s’est rendu en Syrie entre mai 2013 et juin 2014 pour rejoindre les djihadistes de Daech (le groupe armé État islamique). Elle affirme que l’homme a reçu un entraînement terroriste et qu’il a sciemment commis un enlèvement pour le compte de l’organisation.

Toutes les preuves présentées lors de l’audience de mise en liberté sous caution sont visées par un interdit de publication.

L’Équipe intégrée de la sécurité nationale de la Gendarmerie royale du Canada a porté les accusations contre l’homme la semaine dernière. La GRC a indiqué que son enquête se poursuivait et que de nouvelles accusations et arrestations étaient possibles dans ce dossier.

Un rapport du gouvernement fédéral sur l’extrémisme publié l’année dernière indiquait qu’environ 190 personnes ayant des liens avec le Canada étaient soupçonnées d’activités terroristes à l’étranger, et qu’environ 60 d’entre elles étaient revenues au pays.

Laisser un commentaire
Les plus populaires