Un homme devrait plaider coupable d’avoir nagé nu dans un réservoir de requins

TORONTO — Un homme de la Colombie-Britannique accusé d’avoir nagé nu dans un réservoir de requins à l’aquarium de Toronto devrait plaider coupable de méfait en lien avec cet incident le mois prochain.

David Weaver, de Nelson, en Colombie-Britannique, a été arrêté et inculpé en octobre dernier, quatre jours après le présumé incident.

La police allègue qu’il s’est rendu à l’aquarium Ripley, au centre-ville de Toronto, le 12 octobre, a acheté un billet, puis s’est déshabillé et a sauté dans le réservoir de requins de l’établissement.

Une foule nombreuse se trouvait à l’aquarium ce soir-là pour une «soirée jazz», et certaines personnes présentes ont filmé le présumé incident.

Les vidéos, qui ont fait surface sur les médias sociaux et ont attiré l’attention à l’échelle internationale, montrent un homme nu nageant dans le réservoir avec des requins-tigres, des poissons-scies et des murènes.

L’homme commence alors à sortir du réservoir avant de replonger dans l’eau, de dos. Des responsables ont déclaré que l’homme était ensuite sorti et s’était rhabillé, mais avait laissé derrière lui un t-shirt et une veste.

L’aquarium a précisé que des images de sécurité montrent un homme, accompagné d’une femme, marchant directement vers le réservoir du «lagon dangereux». Environ une demi-heure plus tard, il se déshabille, saute par-dessus une barrière et entre dans l’eau.

La police a déclaré qu’à l’arrivée des agents à l’aquarium, l’homme s’était enfui. David Weaver a été arrêté près de Thunder Bay, en Ontario, lors d’un contrôle routier.

Lors d’une brève audience mercredi, on a appris que David Weaver comparaîtrait le 19 septembre pour plaider coupable en lien avec l’incident de l’aquarium Ripley.

Un autre incident le même soir 

La police a également affirmé que plus tôt la même soirée, David Weaver avait agressé un homme à l’extérieur du Medieval Times, un restaurant médiéval dans lequel des acteurs jouant des chevaliers participent à un simulacre de tournoi. Une fenêtre aurait également été brisée.

David Weaver a été accusé de voies de fait et de méfait en lien avec cet incident antérieur, qui est maintenant traité séparément par le tribunal, et qui fera l’objet d’un procès à la fin du mois d’octobre.

Il est retourné en Colombie-Britannique, ce printemps, après que ses conditions de libération eurent été assouplies, ce qui lui a permis de reprendre son travail de guide de pêche, a déclaré son avocat.

Auparavant, le tribunal avait ordonné à David Weaver de vivre avec sa mère à Burlington, en Ontario, et de suivre une thérapie pour traiter des problèmes d’alcool et sur la gestion de la colère.

Les plus populaires