Un homme est accusé d’enlèvement à la suite d’une alerter Amber à Edmonton

EDMONTON — Un homme fait face à plusieurs accusations, dont une pour enlèvement avec une arme à feu, à la suite d’une alerte Amber lancée vendredi à Edmonton.

Si l’alerte diffusée vendredi après-midi concernait une adolescente de 14 ans, l’accusation d’enlèvement découle d’une confrontation antérieure, a indiqué la police d’Edmonton.

La fillette a été retrouvée saine et sauve en compagnie du suspect âgé de 47 ans. Celui-ci a été arrêté vendredi soir, peu de temps après le déclenchement de l’alerte.

Les autorités policières ont fait savoir, par communiqué de presse, que le suspect aurait auparavant abordé un garçon de 14 ans près d’une école et l’aurait interrogé à propos de la jeune fille.

Selon la version des policiers, l’homme aurait sorti une arme et ordonné à l’adolescent de monter dans son automobile. Le garçon aurait couru vers l’école pour s’échapper.

Des témoins auraient allégué que l’homme se serait ensuite approché de la fille. Celle-ci est montée dans le véhicule de l’individu.

Toujours selon les policiers, l’homme et la fille se connaissaient. Il n’y a pas suffisamment de preuves pour porter des accusations en rapport avec son enlèvement présumé.

Jacques Sennesael, âgé de 47 ans, fait face à de nombreuses accusations à la suite de la prétendue confrontation avec le garçon. Parmi celles-ci: possession d’une arme offensive, intimidation, utilisation d’une arme à feu lors d’une tentative de commettre un acte criminel, possession de drogue à des fins de trafic et vol de moins de 5 000 $.

La section de la protection de l’enfance du service de police d’Edmonton poursuit son enquête.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie