Un hôpital pédiatrique de St. John’s, est forcé de faire du délestage

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Un hôpital pour enfants de la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador a été forcé d’annuler des chirurgies et de repousser des rendez-vous en raison de la forte propagation de plusieurs virus respiratoires.

Dans un communiqué, l’autorité sanitaire responsable de l’est de la province a annoncé que certaines opérations de routine et des rendez-vous ne pourraient pas être honorés à l’hôpital pédiatrique Janeway, situé à St. John’s, à partir de lundi.

Partout au pays, la circulation de la COVID-19, de l’influenza et du virus respiratoire syncytial a mis sous pression les systèmes de santé. Selon Eastern Health, l’hôpital Janeway est aussi aux prises avec une hausse du nombre de patients admis à cause des virus respiratoires.

Dans son communiqué, l’autorité sanitaire demande donc aux gens qui ne sont pas touchés par un problème médical important d’éviter de se rendre à l’urgence. Pour un problème plus mineur, il serait préférable de prendre rendez-vous avec un point de service de première ligne, si possible.

Eastern Health a indiqué que les patients concernés par ce délestage seront contactés individuellement et que les rendez-vous seront remis à un moment ultérieur. Le nombre de chirurgies et de rendez-vous qui devront être repoussés n’a toutefois pas été précisé.

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

Ç’avait été dur, n’est-ce pas, covidixneuf, en 2020-21. ‘Avait fallu déployer supplément d’efforts et attentions spéciales pour de plus âgé.e.s notamment, significativement plus vulnérables.
Fin 2022? Difficile maintenant pour les tout p’tits? Va-t-on, donc, déployer, pareillement, supplément d’efforts et attentions pour eux? Point.
Trop tard. Tanné, l’« peuple ». Tellement que n’s’avérerait nullement envisageable, même pour les plus hautes « ‘autorités’ » [civiles ou santé], de l’induire à — (ne serait-ce qu’à [envisager de]) — réduire courses, emplettes, festivités, rencontres, rassemblements, embrassements (?), si nécessaire, à fin que ne risquent de devenir plus atroces ou épouvantables encore les conditions de… survie d’«innombrables» petits enfants, aux prises, à leur tour, avec la maladie – (quessé qu’ç’a d’affaire, d’ailleurs, à être malade, hein, un bébé, tout neuf, arrivant dans la vie!?).

Eh non, pas question d’en r’demander. « ‘On’ » est las, fa ti gué.e.s d’s’r’tenir, d’s’priver (de).
« Ça n’nous l’dit pus », résonne l’écho.

Eh bien, il y en a d’autres… « fatigué.e.s » aussi, voyez-vous :

« «Ça vient mettre beaucoup de pression sur le personnel, qui était déjà fatigué de la pandémie, dit-elle. On doit offrir la même qualité de soins, alors ça amène les gens à faire beaucoup de temps supplémentaire», explique la médecin qui est cheffe de service des soins intensifs pédiatriques du CHU de Québec. » »

Les soignant.e.s en ont vu de toutes les couleurs, ces deux dernières années et trois quarts.
Ielles en ont « ramé » une ‘shot!’, pour nous.
Ielles aussi, donc, mériteraient p’t’être bien quelque relâche? Mais…
Ielles ne l’auront pas, semble-t-il.

‘Fait que les bouts de la chaîne n’l’ont jamais eu facile.
Et n’est-ce pas demain qu’ils commenceront à l’avoir.
Vieux et enfants, plus dépendants, n’ont qu’à endurer.

Répondre

C’est à l’extérieur du Québec? Eh bien, ‘pas mieux au Québec. Loin de là.

Ce matin, à quatre heures (heure de ma naissance), suis-je tombé sur ceci:
https://www.tvanouvelles.ca/2022/12/03/le-personnel-dun-hopital-contraint-dabandonner-sa-manifestation-faute-de-main-duvre
à n’en plus pouvoir r’dormir (eh oui, ça l’a pris la zopiclone après avoir ouï et vu ça)

détresse des unes, détresse des autres
l’infirmière n’est pas sûre de pouvoir se rendre à Noël… (sans claquer elle aussi)
même détresse chez les médecins d’urgence : tou.te.s débordé.e.s sans bon sens.

Après leurs… deux quarts de travail, bout à bout, elles partent chez elles en pleurant
ne sachant si elles pourront r’venir r’prendre, huit heures plus tard, leur autre quart…

Plus pathétique que ça, tu meurs.
En notre sacrée Charte est stipulé qu’on doit accourir au secours de personne en détresse
mais, là, en nos hôpitaux mêmes, se trouvent et des soignant.e.s et des non soigné.e.s qui le sont en détresse / or…
à quoi pense-t-on en ce moment? quel est l’Objet de préoccupation? Les Fêtes, se réjouir.

Désolé, mais moi ne vois guère comment peut-on se réjouir lorsqu’il y a tant de monde
autant souffrant, autant laissé pour compte.

Bref, vois-je difficilement comment peut-on, ainsi, appuyer si fort sur l’accélérateur de…
« réjouissance(s) » au pied dansant
lorsqu’serait-ce, encore, malheureusement, sur ‘brakes’ que siérait-il de poser le pied.
OUI, on sait, « l’monde est ‘tanné’ » d’s’r’tenir, d’s’priver, d’s’« ‘sacrifier’ »; n’empêche
devinez c’est quoi qu’en pensera et en dira… ‘le monde’, dans quinze, vingt, trente ans
qu’aura-t-on préféré en faire ou en laisser souffrir, davantage, à qui mieux mieux –
à se priver, pour une troisième fois d’affilée, d’un (mois de) Noël aussi festif que lors…
d’années ‘normales’.

Oui, « devinez »…

Répondre

Comme une couple d’autres, « j’m’énerve » sûrement pour rien.
J’ai en effet écouté le ministre Santé ce matin chez Paul Arcand
puis regardécouté le directeur national de la Santé publique c’PM
et ‘semblerait que tout va à merveille, tout roule sur des roulettes
aucune crainte à y avoir, à voir ou à entendre leur air décontracté.
Eh bien, désolé si en scandaliserai-je, mais moi, c’style décontracté
notamment du ministre à l’Assemblée nationale, le considéré-je une
violence
à l’endroit du pauvre monde parqué comme bêtes sauvages ici et là
sans soins… dignes; ainsi qu’
à l’endroit de tous ces soignant.e.s – médecins, infirmières ou assistant.e.s
au bord de l’abîme, sur seuil de détresse ou en détresse même lancinante
à qui non seulement ne peut-on prodiguer aide convenable
mais dont, en plus, ne parle-t-on même pas ou presque pas
(d’)en hauts lieux (publiquement en tout cas)

l’Histoire dira…
ah, comment ne pas penser au Zarathoustra (de Nietzsche) clamant que
« l’Homme s’est [de tout temps] trop peu réjoui sur Terre
cela seul est notre péché originel »
alors, voilà, « réjouissons-nous »; qu’c’soit aux dépens ou pas de ceuze
qu’laisse-t-on ou qu’fait-on souffrir ou mourir ou qui s’font mourir pour qu’
puisse-t-on s’réjouir / c’est ça ?

https://www.journaldequebec.com/2022/12/05/jai-peur-le-cri-du-cur-dune-infirmiere-mere-de-trois-enfants-1

Répondre