Un huitième féminicide en huit semaines est survenu au Québec

MONTRÉAL — Un huitième féminicide est survenu au Québec en 2021. 

Kataluk Paningayak-Naluiyuk, âgée de 43 ans lorsqu’elle a été retrouvée morte le 25 mars à Ivujivik dans le Nord-du-Québec, aurait bel et bien été tuée par son conjoint, Peter Ainalik.

Selon la Sûreté du Québec, M. Ainalik, âgé de 44 ans, aurait assassiné Mme Paningayak-Naluiyuk avant de s’enlever la vie.

«Pour ce qui est de la cause des décès, il faudra attendre le rapport du coroner», a souligné la porte-parole de la Sûreté du Québec, Nancy Fournier.

Mère de six filles et grand-mère de deux enfants, Mme Paningayak-Naluiyuk était dans une relation avec M. Ainalik qui impliquait des abus, a affirmé plus tôt cette semaine à La Presse Canadienne la sœur de la victime, Maggie Naluiyuk.

Selon Mme Naluiyuk, âgée de 48 ans, mère de cinq enfants et elle-même victime d’une relation abusive pendant 19 ans, sa sœur avait dû être transportée à Montréal depuis la communauté inuite à au moins deux reprises pour y être soignée.

Ce meurtre serait donc le huitième féminicide à être survenu au Québec dans les huit dernières semaines.

Située dans le Grand Nord du Québec, Ivujivik est une communauté d’environ 400 habitants.

Si vous êtes victime de violence conjugale, contactez SOS Violence conjugale au 1 800 363-9010 / consultez le https://sosviolenceconjugale.ca/fr

Laisser un commentaire